Les ravages de l'ouragan Irma à Cuba, le 9 septembre 2017. REUTERS/Stringer

Le président français Emmanuel Macron se rendra ce lundi soir sur l'île de Saint-Martin, qui a été dévastée — avec Saint-Barthélemy — par l'ouragan Irma responsable d'au moins 10 morts dans les Antilles françaises.

Saint-Martin et Saint-Barthélemy auront besoin d'un an pour surmonter les dégâts causés par Irma, qui va coûter 1,2 milliard d'euros, a affirmé la Caisse centrale de réassurance (CCR), réassureur public spécialisé dans les catastrophes naturelles, citée par Le Parisien.

"Ce montant recouvre les dommages aux habitations, aux véhicules et aux entreprises (dont leurs pertes d'exploitation)" couverts par le régime d'indemnisation des catastrophes naturelles, a expliqué la CCR dans un communiqué.

Ces 1,2 milliard d'euros devraient être couverts par la CCR, créée par l'Etat français sous forme de partenariat public-privé pour la couverture des risques naturels et qui dispose de réserves à hauteur de 5,7 milliards d'euros, indique L'Express.

L'Etat français, quant à lui, devra s'occuper de payer la facture des dégâts causés sur les infrastructures publiques (routes, réseaux d'eau, d'électricité et de communication), qui ne sont pas couverts par la CCR.

Le montant de cette dernière facture n'étant pas encore connu à ce jour, l'impact financier de l'ouragan Irma pourrait largement dépasser les 1,2 milliard d'euros pour la France.

Les Etats-Unis ont été touchés plus durement encore. Les ouragans Irma et Harvey, qui a ravagé l'Etat du Texas fin août dernier, feront partie des catastrophes naturelles les plus coûteuses de l'histoire des Etats-Unis, avec un montant global de 290 milliards de dollars (soit environ 241 milliards d'euros), selon le service de météorologie privé Accuweather, cité par nos confrères suisses du Temps

Cela équivaut à 1,5 point de pourcentage du PIB américain, ce qui annulera la croissance économique prévue entre mi-août et la fin de l'année, a avancé Accuweather.

Le service de météorologie privé a énuméré les principales raisons qui expliquent ce montant faramineux:

  • interruption de l'activité des entreprises,
  • chômage en hausse pour des semaines voire plusieurs mois,
  • destruction d'infrastructures ralentissant en plus les transports,
  • pertes agricoles (coton, oranges...),
  • hausse des prix du carburant, du fioul de chauffage et du kérosène,
  • dégâts matériels (voitures, maisons...) etc. 

Si l'on combine les factures américaine et française, cela signifierait que les ouragans Harvey et Irma auront un impact économique d'au moins 242 milliards d'euros.

Ces catastrophes naturelles, dont la violence a été aggravée par le réchauffement climatique selon des experts, ont surtout eu un bilan humain lourd. 

L'ouragan Harvey a provoqué la mort d'une quarantaine de personnes, tandis qu'on dénombre au moins 24 morts dont dix dans les Antilles françaises après le passage d'Irma.

L'ouragan Irma continue de sévir ce lundi sur la côte ouest de la Floride mais perd largement de sa puissance, a rapporté le Centre américain des ouragans (NHC), qui précise qu'il a été rétrogradé en catégorie 1. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 32 chefs d'oeuvre d'architecture que tout le monde devrait voir une fois dans sa vie