La revue spécialisée Times Higher Education (THE) vient de publier son classement 2018 des meilleures universités dans le monde, repéré par nos confrères de Business Insider UK.  

Les universités d'Oxford et de Cambridge occupent respectivement la première et la seconde places du classement. C'est la première fois que ce palmarès est dominé par deux universités britanniques. 

Oxford termine à la première place du podium pour la deuxième année consécutive, tandis que Cambridge grappille deux places par rapport à l'an dernier et passe devant le California Institute of Technology et Stanford.

Au total, le Royaume-Uni compte 31 universités dans le top 200. Mais avec le Brexit, les choses pourraient évoluer dans un sens négatif pour les établissements britanniques, que ce soit en termes de fonds ou d'attractivité, selon Phil Baty, le directeur éditorial du classement THE, interrogé par le Financial Times:

"C'est indéniable que l'Europe continentale est vraiment en position de tirer profit des changements potentiels avec le Brexit."

De nombreuses universités britanniques reçoivent des fonds de l'Union européenne: Cambridge reçoit environ un quart de ses fonds en recherche de la part de l'UE, un cinquième pour Oxford. Une étude publiée par la Chartered Association of Business Schools au début d'année avait aussi révélé que depuis le référendum pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE, 7% des 120 membres de l'association ont perdu du personnel issu de l'UE.

Le premier établissement français dans le classement se retrouve à la 72e place et il s'agit de la communauté d'universités et d'établissements Paris Sciences et Lettres (PSL Research University Paris). L'école Polytechnique finit quant à elle au 115e rang du classement THE 2018.   

Le classement THE prend en compte la qualité de l'enseignement, la recherche, le nombre de citations dans les revues académiques ou encore. la portée internationale de l'établissement.

Retrouvez le classement de Times Higher Education dans son intégralité en cliquant ici

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !