La plénitude de Paul Pogba avec le trophée de la Coupe du monde. REUTERS/Dylan Martinez

"On a tout cassé, hé! On a tout cassé, hé!" Les opérateurs de paris sportifs pourraient reprendre à leur compte la chanson que le milieu de terrain de l'équipe de France, Paul Pogba, a scandé au micro dans le jardin du palais de l'Elysée. 

Les mises n'ont jamais été aussi élevées lors de la Coupe du monde de football 2018. Elles ont atteint un montant total de 690 millions d'euros sur l'ensemble de la compétition, dans les 27.000 points de vente de la Française des Jeux et sur les sites des 12 opérateurs agréés par l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel).

C'est plus que les mises de la Coupe du monde 2014 et de l'Euro 2016 réunies. Chacune de ces deux compétitions avaient respectivement généré 290 millions et 297 millions d'euros.

Sans surprise, la finale France-Croatie — qui a vu l'équipe de Didier Deschamps s'imposer 4 à 2 — a suscité le plus grand nombre de paris. A elle seule, la rencontre a généré 67 millions d'euros de mises. Un record pour un match de football, toutes compétitions confondues.

Les rencontres de l'équipe de France ont enregistré 180 millions d'euros de mises au total, soit 26% de l'ensemble des montants pariés dans l'Hexagone pendant la Coupe du monde.

Voici les 5 matches qui ont enregistré les mises les plus élevées:

  1. France-Croatie: 67,2 millions d'euros
  2. France-Belgique: 35,2 millions d'euros
  3. Uruguay-France: 22,7 millions d'euros
  4. Croatie-Angleterre: 21,6 millions d'euros
  5. Croatie-Danemark: 18,9 millions d'euros. 

Pour rappel, la phase de poules de la compétition avait déjà généré 363 millions d'euros de mises. Les fortes sommes pariées lors cette Coupe du monde illustrent notamment l'essor des paris en ligne.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Coupe du Monde a déjà généré 363M€ de paris sportifs en France — et la rencontre qui a suscité le plus de mises n'est sûrement pas celle que vous croyez

VIDEO: Voici tout ce qui ne va pas avec l'iPhone