Des usagers sur la plateforme des lignes Transilien en gare de Saint-Lazare à Paris durant la grève, le 9 avril 2018. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les syndicats de la SNCF ont lancé le 3 avril dernier une grève perlée qui pourrait se poursuivre pendant presque trois mois, jusqu'au 28 juin prochain.

Les voyageurs ne sont donc pas au bout de leur peine.

En cas de retard ou d'annulation de votre train durant la grève, sachez que vous disposez de droits, rappelle le site du Ministère de l'économie et des finances

La SNCF a également précisé sur son site les conditions d'échange ou de remboursement pendant les jours de trafic perturbé. 

Car même si vous n'êtes pas sûrs de partir, voyager sans titre de transport un jour de grève est passible d'une amende au tarif en vigueur (70 euros pour la SNCF). 

Voici les droits dont vous disposez et ce que les services de transport ferroviaire vous proposent:

En cas de retard, vous pouvez être remboursés à hauteur de

  • 25% du prix du billet (par bon d'achat) en cas de retard d'une durée comprise entre 30 et 59 minutes (sauf iDTGV);
  • 25 % du prix du billet (par bon d'achat ou virement bancaire) en cas de retard d’une durée comprise entre 60 et 119 minutes;
  • 50 % du prix du billet (par bon d'achat ou virement bancaire) en cas de retard de 120 minutes ou plus.

En cas d'annulation 

  • d'un TGV ou d'un train Intercités, vous pouvez demander l'échange de votre billet à une date ultérieure (à leur convenance) ou le remboursement sans frais, y compris les billets normalement non-échangeables et non-remboursable;
  • d'un Ouigo a été annulé, vous recevrez automatiquement un bon d’achat du montant de votre réservation, dans les 7 jours suivant votre date initiale de voyage.  Si vous passez d'un trajet Ouigo à TGV, vous n'avez pas de frais supplémentaires mais vous devrez payer la différence de prix des billets. 
  • d'un Thalys ou Eurostar, vous pouvez demander un échange ou d’un remboursement sans frais, dans un délai maximum de 60 jours.

Pour TGVMax, l’abonnement d’avril 2018 sera totalement gratuit, au lieu du forfait mensuel de 79 euros, annonce la SNCF.

Concernant les détenteurs d'une carte de transport ou d'un abonnement (Navigo, Imagine R, etc.), une demande d'indemnisation est également possible, à la fin du mois. Mais la SNCF n'a pas encore précisé le montant de cette indemnisation.

Pour faire votre demande de compensation, rendez-vous sur le portail de la SNCF

Pour toute information supplémentaire, rendez-vous sur le portail Info Grève SNCF

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La grève aurait déjà coûté 100M€ à la SNCF mais ce n'est pas à cause de l'annulation de TGV dit son président

VIDEO: Ce casque de vélo est entièrement fait en papier recyclé