Hillary Clinton après sa défaite le 9 novembre 2016. Reuters/Carlos Barria

Dans un nouvel ouvrage, intitulé "What Happened" — qui sortira officiellement le 12 septembre — la candidate malheureuse à l'élection présidentielle américaine Hillary Clinton a écrit que son plus grand regret de la campagne était de dire qu'elle mettrait fin à l'activité des mineurs de charbon. 

CNN, qui a obtenu les bonnes feuilles du livre cette semaine, rapporte que la candidate du parti démocrate à l'élection présidentielle américaine de 2016 a dit que cette petite phrase est celle "que je regrette le plus."

Clinton avait fait cette remarque lors d'une assemblée publique à Columbus, dans l'Ohio, en mars 2016, pendant laquelle elle avait défendu son projet de défendre les modèles de production basés sur l'énergie fossile par des systèmes renouvelables.

"Je suis la seule candidate qui a un programme visant à créer de l'opportunité économique en utilisant des énergies propres et renouvelables dans un pays orienté charbon", avait-elle dit. "Parce nous allons mettre fin à l'activité de nombreux mineurs et entreprises du charbon."

Elle s'était empressée de rajouter qu'elle voulait aider les mineurs et autres ouvriers dont la santé et parfois même la vie étaient sacrifiés pour fournir l'énergie au pays.

"Et nous ferons en sorte qu'il soit clair que nous n'oublierons pas ces gens", avait-elle poursuivi. "Ces gens on travaillé dans ces mines pendant des générations, sacrifié leur santé, et souvent même leurs vies pour que nous ayons de l'électricité et pour que nos usines puissent tourner"

Plus tard, Clinton dira que cette remarque était une "erreur" qu'elle avait malencontreusement faite "hors contexte".

Mais sa déclaration avait suscité beaucoup de critiques contre Clinton et l'a hanté tout au long de sa campagne, alors que le candidat républicain Donald Trump a focalisé la sienne sur la souffrance de la classe ouvrière blanche de l'Amérique en général, et les difficultés des mineurs en particulier.

Elle a perdu par la suite tous les comtés de Virginie occidentale — le premier Etat producteur de charbon des Etats-Unis — ravis par son opposant démocrate Bernie Sanders lors des primaires — un revers inattendu alors qu'elle avait raflé la mise dans l'Etat face à Barack Obama lors des primaires démocrates de 2008.

Version originale: Eliza Relman/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Thomas Pesquet dit qu'il existe un obstacle à franchir pour pouvoir aller sur Mars et ce n'est pas un problème technologique