Selon le prix Nobel Joseph Stiglitz, la politique fiscale de Trump n'a qu'un 'effet cosmétique' sur l'économie américaine

Joseph E. Stiglitz, professeur à l'université de Columbia, aux Etats-Unis, à la réunion annuelle 2009 du Forum économique mondial à Davos, en Suisse, le 31 janvier 2009. Wikimedia Commons/World Economic Forum

Le prix Nobel de l'économie américain, Joseph Stiglitz, n'est pas un fervent supporter de la politique de Donald Trump. Et il n'a pas manqué de critiquer les mesures fiscales mises en place par le locataire de la Maison Blanche, dans une interview accordée à Mediapart.

Selon lui, le président des Etats-Unis fait fausse route et ses réformes économiques sont un échec:

"Elles ne marchent pas pour la plupart des Américains. Le marché des actions monte parce que les salaires sont faibles et les taux d'intérêt sont bas. En baissant les salaires et en transférant l'argent vers les profits, il n'est pas difficile de faire monter les marchés d'action, a fortiori si vous baissez les impôts des entreprises!"

Donald Trump a fait voter une réforme fiscale avantageuse pour les entreprises américaines. Elle a notamment réduit le taux nominal de l'impôt sur les sociétés de 35% à 21% depuis début 2018, ce qui place le pays en-dessous de la moyenne des Etats de l'OCDE. Et elle profitera notamment aux plus aisés à partir de 2019. Les 1% les plus riches, ceux qui ont un revenu supérieur à 500.000 dollars, devraient économiser 60 milliards de dollars d'impôts, soulignait Le Monde en décembre dernier.

"La réforme fiscale de Trump, une baisse d'impôt massive pour les milliardaires et les grandes entreprises, a substantiellement creusé le déficit budgétaire américain mais la croissance supplémentaire créée par ce cadeau fiscal massif est en réalité très faible. C'était une très mauvaise réforme fiscale, dont l'impact ne sera que de très court terme et minime", estime Joseph Stiglitz. 

'Ralentissement économique significatif en 2019 ou en 2020'

Le déficit budgétaire du pays devrait dépasser les 1000 milliards de dollars en 2020, selon le Congrès américain. Et il devrait encore plus se creuser au cours des années suivantes. 

"Le problème, c'est que passé son effet cosmétique, la réforme fiscale de Trump va commencer à avoir un impact négatif sur l'économie. On peut donc s'attendre à un ralentissement économique significatif en 2019 ou en 2020", prévient l'économiste.

Joseph Stiglitz souligne également le problème de la dette étudiante aux Etats-Unis, "qui atteint les 1500 milliards de dollars".

"L'effet négatif sur notre économie est déjà là. De très nombreux Américains ne peuvent plus acheter de bien immobiliers, ils retardent leurs projets familiaux, cela affaiblit l'économie", conclut-il.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les Etats-Unis ont annoncé la taxation de 200 Mds$ de produits importés de la Chine — et ce n'est pas le premier pays ciblé par l'administration Trump

Comment les milliardaires continuent de cacher leur fortune dans les paradis fiscaux, malgré la révélation des Panama Papers