PSA a publié jeudi des résultats annuels records grâce au succès de ses derniers modèles et à une perte moins lourde que prévu de l'ancienne division européenne de General Motors, Opel/Vauxhall.

Dans la matinée du 1er mars, le titre grimpait à la bourse de Paris.

L'action était en hausse de 5,43% à 10h45, à 19,62 euros.

Capture d'écran de l'action PSA le 1er mars 2017 à 10h45. Investing.com

Le constructeur automobile a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 65,21 milliards d'euros (+20,7%) et dégagé un bénéfice net, part du groupe, de 1,93 milliard (+11,5%).

Les volumes et le mix-produit ont été les principaux contributeurs au chiffre d'affaires, reflétant notamment le succès du SUV Peugeot 3008 et de la nouvelle Citroën C3, modèles pour lesquels 2017 a constitué la première année pleine.

"Les excellents résultats de Peugeot Citroën DS, en progression pour la quatrième année consécutive, démontrent la capacité du groupe PSA à générer une croissance rentable et pérenne", a déclaré le président du directoire Carlos Tavares, cité dans un communiqué.

Le résultat opérationnel d'Opel/Vauxhall, que PSA consolide depuis août dernier, est ressorti en perte de 179 millions d'euros sur l'année, moins lourde que la plus optimiste des prévisions d'analystes

Résultat, les 170.000 salariés du groupe vont recevoir un intéressement net moyen de 2.600 euros nets, "avec une valeur plancher à 2400 euros", a indiqué Carlos Tavares sur RTL.

Le syndicat CFTC-PSA a évoqué dans un communiqué un montant minimum de "2400 euros net", une moyenne de "2552 euros net" et un maximum de "3457 euros net".

Pour les actionnaires, le dividende devrait être porté à 53 centimes par action, contre 48 centimes au titre de l'exercice précédent.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La nouvelle responsable de la protection planétaire de la NASA dit qu'elle ne veut pas 'd'autre Roadster rouge, là haut, en orbite'

VIDEO: Ce supermarché a ouvert un rayon sans plastique