Hirving Lozano, le buteur mexicain lors de la victoire de la victoire face à l'Allemagne, le 17 juin 2018. REUTERS/Christian Hartmann

En battant les champions en titre allemands 1-0 pour son entrée en lice, le Mexique a créé l'une des sensations de ce début de Coupe du monde de football en Russie.

Cette performance ne résulte pas que des aptitudes techniques et physiques des joueurs de La Tri, surnom donnée à l'équipe.

En pressant l'équipe d'Allemagne d'entrée pour ne pas lui laisser le contrôle du jeu puis en résistant à ses attaques après avoir pris l'avantage, les Mexicains ont aussi démontré leur détermination et leur esprit d'équipe alors qu'ils étaient depuis plusieurs jours au centre des critiques après l'organisation d'une orgie en pleine préparation à la Coupe du monde.

Un homme n'est certainement pas étranger à cette réussite: Imanol Ibarrondo, le préparateur mental de l'équipe.

Dans un portrait qui lui est consacré sur le site américain ESPN, l'ancien footballeur professionnel en Espagne — qui a également travaillé avec les All Blacks en rugby — confie des détails sur ses méthodes pour rendre les joueurs plus confiants.

La stratégie mentale d'Imanol Ibarrondo s'articule ainsi autour de deux idées fortes selon ESPN:

  • Montrer ses faiblesses au groupe. "Montrer la vulnérabilité, c'est partager des peurs, des inquiétudes, des désirs, des rêves, des aspirations, des objectifs, des défis. Je pense que lorsqu'une équipe est capable de partager cela en interne, quand elle montre une vulnérabilité à l'intérieur, elle incarne l'invulnérabilité à l'extérieur", avance Imanol Ibarrondo.
  • Ne pas se concentrer sur la victoire mais sur les moyens d'y parvenir. "Si vous vous concentrez uniquement sur la victoire, cela peut générer beaucoup d'anxiété et d'angoisse, mais mériter de gagner dépend à 100% de vous. Mériter, ça veut dire vous transformer en une personne ou une équipe qui mérite de gagner. C'est se concentrer à 100% sur la performance et le travail de tout le monde et je crois que cela vous donne de la confiance, de la sécurité et de la force."

Le Mexique va affronter la Corée du Sud le 23 juin puis la Suède le 27 juin. Si elle termine dans les deux premières places de son groupe, l'équipe sera alors qualifiée pour les 1/8e de finale.

Et ce sera alors un nouveau défi pour le pays et son préparateur mental: le Mexique n'a jamais dépassé ce stade depuis 1986.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici la valeur des 32 équipes qui vont s'affronter à la Coupe du monde de foot

Une chercheuse en astronomie explique comment un seul débris spatial pourrait bouleverser notre quotidien