Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avec le Premier Ministre Edouard Philippe, militent pour que les entreprises françaises fassent émerger les innovations du futures, celles dites de rupture. Facebook/Edouard Philippe

Le gouvernement a dévoilé mercredi 17 juillet le Conseil de l'innovation chargé de fixer les priorités stratégiques pour soutenir l'innovation de rupture des entreprises en France. 

Il est composé de six ministres et de six personnalités dites qualifiées, à qu'il appartiendra de choisir les défis, au nombre de trois à cinq tous les ans. 

Ces six personnes ont trois missions, selon la présentation faite par le gouvernement:

  • définir les grandes orientations et les priorités de la politique de l'innovation, "appuyées par des travaux d'évaluation et de prospective";
  • décider, sous la forme d'une feuille de route, des mesures susceptibles de renforcer "la transversalité de la politique de l'innovation" et de simplifier le paysage des aides à l'innovation;
  • formuler des recommandations sur les moyens financiers dédiés à la politique de l'innovation, afin de favoriser l'émergence d'innovations de rupture et leur industrialisation en France.

Pour ce faire, ce conseil supervisera le fonds de 10 milliards d'euros dédié aux innovations de rupture, voulu par Emmanuel Macron et créé en janvier, dont 250 millions d'euros seront affectés chaque année au financement d'innovations.

Sur ces 250 millions d'euros, le conseil de l'innovation choisira concrètement à qui il attribuera 150 millions d'euros dédiés aux "grands défis ". Le premier d'entre eux est connu: il s'agit du  rôle que peut jouer l'intelligence artificielle dans l'amélioration des diagnostics médicaux. Le conseil devra également affecter 5 millions d'euros supplémentaires, nous a répondu Bercy.

Ensuite, 70 millions iront aux entreprises innovantes, gourmandes en financements et 25 millions seront injectés dans la nanoélectronique.

"La France a pris du retard sur l'innovation disruptive, c'est-à-dire l'innovation qui ne rapporte pas toute de suite, qui n'améliore pas la productivité immédiate des entreprises, mais qui prépare les sauts technologiques du futur", a déclaré le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, lors de l'installation du Conseil de l'innovation.

Voici ces six femmes et hommes qui préparent l'innovation du futur en France:

Eric Carreel — cofondateur de la startup Withings

Eric Carreel, cofondateur de Withings. YouTube/LeWeb

Isabelle de Crémoux — présidente du directoire de Seventure partners

Isabelle de Crémoux. Seventure Partners

Jean-Michel Dalle — économiste, DG d’Agoranov

Marie Meynadier — chercheur, DG d’EOS Imaging

Marie Meynadier. Facebook/EOS Imaging

Benoît Potier — PDG d'Air Liquide

Benoît Potier. YouTube/Hydrogen Council

Isabelle Ryl — DG déléguée aux transferts et aux partenariats industriels par intérim à l’INRIA

Isabelle Ryl. YouTube/Artefact

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Emmanuel Macron dit qu'il existe un risque à ce que les talents en IA soient comme lui, des 'mâles blancs quadragénaires'

VIDEO: Si la plupart des avions sont blancs, c'est pour une bonne raison — la voici