Le ministre de l'économie Bruno Le Maire (à droite) et Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE lors de la présentation de l'étude économique sur la France de l'OCDE, à Bercy, Paris, le 14 septembre 2017. REUTERS/Philippe Wojazer

L'OCDE a publié ce jeudi 14 septembre son rapport sur l'économie française. L'examen attentif de la situation de la France a poussé l'organisation de coopération et de développement économiques à relever ses prévisions de croissance pour le pays, qui devrait atteindre 1,7% en 2017 et 1,6% en 2018.

Mais les économistes de l'OCDE rappellent que "l'économie française (...) doit aussi faire face à des défis importants" et proposent quelques "remèdes radicaux"

Parmi ses atouts, il y a un domaine en particulier où la France surpasse de loin les 34 autres pays membres de l'OCDE et qu'il est facile d'oublier au quotidien.

Comme le montre le graphique ci-dessous réalisé par l'OCDE, les Français jouissent "d'un bien-être enviable", par rapport à la moyenne des pays membres de l'organisation.

Extrait de l'Etude économique de la France 2017. OCDE

"L'économie française se caractérise par une productivité et un niveau de vie élevés, une longue espérance de vie en bonne santé, ainsi qu'un équilibre vie professionnelle-vie privée satisfaisant en moyenne", écrit l'OCDE.

Ce qui dérange toutefois l'OCDE, c'est qu'il y a un problème de répartition dans le pays:

"Si la pauvreté est faible en moyenne, elle est très concentrée dans certains quartiers où les résidents sont confrontés au mal logement et à la médiocrité des infrastructures publiques, à un environnement scolaire difficile, à un manque de services et loisirs ainsi qu'à des discriminations répandues, en particulier sur le marché du travail".

Pour y remédier, l'OCDE conseille de miser davantage sur la formation au numérique et moins sur l'e-administration ou encore d'utiliser l'analyse de données pour développer des infrastructures de transport plus efficaces. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'économie française repart — voici comment la tech permettrait d'aller plus loin, selon l'OCDE