Les marchés européens s'affichent dans le rouge après la chute de Wall Street et des Bourses asiatiques

REUTERS/Brendan McDermid

Les marchés européens ont ouvert dans le rouge au lendemain d'une séance où les cours ont plongé à Wall Street.

A la clôture, ce jeudi 11 octobre, les principaux indices des places européennes chutent encore:

  • CAC 40 (Paris): -1,92%
  • Dax (Francfort): -1,45%
  • FTSE 100 (Londres): -1,94%
  • FTSE MIB (Milan): -1,76%
  • IBEX 35 (Madrid): -1,65%

Hier, le secteur du luxe avait déjà tiré les marchés vers le bas. Le CAC 40 avait ainsi perdu 2,11%. Aujourd'hui, la baisse apparaît plus homogène, moins liée à un secteur en particulier. Les valeurs du luxe reculent encore, sur fond de ralentissement de la demande chinoise. Le titre Kering, qui a dégringolé de 9,62% mercredi, a encore perdu 2,36% ce jeudi.

La correction actuelle des marchés intervient alors que les rendements obligataires s'envolent et que les investisseurs s'inquiètent de l'impact des tensions commerciales et des droits de douanes mis en place par les Etats-Unis et la Chine en retour.

"Les marchés d'actions sont pris dans un fort mouvement de vente. L'inquiétude sur l'accélération de la hausse des taux, les avertissements du Fonds monétaire international sur les risques pour la stabilité financière et la persistance des tensions commerciales alimentent les inquiétudes", résument les analystes de l'établissement bancaire ANZ.

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde,
a averti jeudi des risques qu'une guerre commerciale ou qu'une guerre des
changes feraient peser sur la croissance mondiale.

Quant à Donald Trump, il a déclaré mercredi que la chute de Wall Street
était une "correction" attendue depuis longtemps et que la Réserve fédérale,
engagée dans un cycle de relèvement des taux d'intérêt, était devenue "folle".

Wall Street

L'indice S&P 500 a perdu mercredi plus de 3%, sa plus forte baisse en séance depuis la correction de février, portant ses pertes à plus de 5% depuis son record établi le 20 septembre. Techniquement, on pourra parler de correction si ses pertes atteignent 10% par rapport à ce pic de septembre. Le Nasdaq a perdu pour sa part plus de 4%, emporté notamment par un fort courant de ventes sur les valeurs technologiques, aux valorisations extrêmement tendues.

Asie

Les Bourses asiatiques souffrent, dans le sillage de Wall Street. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a clôturé aujourd'hui en baisse de 3,96%, quand le SSE composite de la Bourse de Shanghai a chuté de plus de 5,22%. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique hors Japon a également fortement reculé.

Taux

Le rendement des Treasuries, les titres obligataires du Trésor américain, à 10 ans a dépassé 3,2% mercredi, son plus haut niveau depuis mai 2011, tandis que les taux des titres à deux et trois ans s'approchaient de 3%.

Changes

Du côté des devises, le yen et l'euro jouent leur rôle de valeurs refuges tandis que le dollar hésite face à un panier de devises de référence. Le billet vert progresse en revanche face au yuan chinois, qui poursuit sa chute.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'action Snap tombe à son plus bas historique

VIDEO: Voici pourquoi une canette de Coca Light flotte alors qu'une canette de Coca normal coule

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Les meilleures astuces d'entrepreneurs pour gagner du temps

  1. Lo

    Vivement que je me réfugie à l'écart de ce monde de fou! Parce que franchement, à qui profite la croissance, je vous le demande? Le paysan qui mange ses patates se fout pas mal des crises financières, le monde globalisé actuel est un chaos sans nom qui repose sur des bases qui se fragilisent de jour en jour. Prenez garde à la chute, elle va faire mal, et à bas la croissance insensée!

  2. yann

    d ou linteret de miser sur les secteurs d avenir energie renouveleble vehicule electrique etc, tesla par exemple est bien partit pour etre le apple google uber facebook du siecle

Laisser un commentaire