L'entrepreneur Renaud Laplanche évoque son départ 'frustrant' de Lending Club et le lancement de sa nouvelle startup Upgrade

Renaud Laplanche. Upgrade

  • Renaud Laplanche a démissionné de son poste de DG de Lending Club l'année dernière à cause d'un scandale sur la ventes de prêts.
  • Il est de retour avec sa nouvelle startup, Upgrade, une plateforme de prêts en ligne avec notation de crédit.
  • Upgrade veut lancer un nouveau produit par an, dans l'immobilier, l'automobile etc.

Depuis ce qui s'est produit à Lending Club, Renaud Laplanche essaye de garder une "attitude positive plutôt que de se complaire dans [sa] frustration".

"C'est difficile — j'ai eu de bons et de mauvais jours", a déclaré le Français à Business Insider UK durant la conférence LendIt Europe à Londres, la semaine dernière.

Laplanche a cofondé la plateforme américaine de prêt en ligne Lending Club en 2006 et accompagné l'entreprise jusqu'à son introduction en Bourse sur une valorisation de 5,4 milliards de dollars (4,5 milliards d'euros) en 2014. Mais en mai 2016, il a dû démissionner à la suite d'une enquête interne. Il se trouvait que les prêts vendus à des investisseurs ne respectaient pas les termes des contrats.

"Il y avait un problème de conformité assez important, et j'en ai assumé la responsabilité", a déclaré Laplanche à Business Insider UK.

"C'était vraiment très frustrant. Je ne commenterai pas cette affaire, mais la meilleure façon de comprendre ce qui s'est passé est de lire les documents officiels. Je pense que la presse a rendu l'affaire bien pire et bien plus sensationnelle qu'elle ne l'était réellement".

Laplanche, au centre, célébrant l'introduction en bourse de Lending Club en 2014. REUTERS/Brendan McDermid

Les premiers articles de presse se focalisaient sur l'investissement de Laplanche dans le capital de Cirrix, un fonds extérieur qui a acheté des prêts à Lending Club. Il a d'abord été dit que le conseil d'administration de Lending Club ignorait cet investissement, mais les documents officiels enregistrés ont montré qu'au moins certains membres du board étaient au courant.

Aujourd'hui, Laplanche se concentre sur "ce qu'[il] a pu apprendre de cela, ce qu'[il] pourra faire de mieux. Upgrade en est une partie".

La startup basée à San Francisco est une nouvelle plateforme de crédit en ligne, lancée en avril. Soul Htite, qui a monté Lending Club aux côtés de Laplanche, en est aussi l'un des cofondateurs.

Il a été motivé par un désir de "mettre en place une plateforme qui incorporerait toutes ces connaissances [acquises avec Lending Club] et transformerait le tout en moteur pour le meilleur", a déclaré Laplanche.

"On a une longue liste de choses sur laquelle nous avions dit que si nous devions repartir de zéro, nous le ferions différemment. Toutes ces connaissances de ces 10 dernières années, tous ces retours que nous avons eus de nos investisseurs, clients et partenaires. Il y en a bien plus que nous le pensons, donc oui, cela vaut la peine de construire une nouvelle plateforme en partant de zéro".

Upgrade met en place des prêts à des particuliers qui cherchent à consolider leurs dettes contractées par cartes de crédit. La plateforme en ligne propose aussi des outils pour permettre aux gens de gérer leur cote de crédit, dont une fonctionnalité qui simule les effets d'un bon nombre d'actions sur leur solde.

"Disons que vous avez un bonus de 1000 dollars", explique Laplanche. "Si vous décidez de rembourser votre hypothèque ou votre carte de crédit, cela aura un impact très différent sur votre solde et votre cote de crédit".

Upgrade a levé 60 millions de dollars en avril, la plus grosse levée de fonds pour une startup de fintech américaine de Série A. Plusieurs investisseurs de Lending Club ont soutenu la nouvelle startup et Jefferies, une banque d'investissement consumée par les scandales autour du Lending Club, s'est engagée à acheter des prêts auprès d'Upgrade — une revendication de Laplanche.

Jusqu'à fin juillet, la plateforme Upgrade était en phase de test. Mais la société a accéléré la cadence de ses prêts en août dernier. Laplanche tient néanmoins à rester discret sur les derniers chiffres.

Il a ajouté qu'il espérait lancer un nouveau produit chaque année, avec des projets en termes d'hypothèque, de prêts auto, de cartes de crédit, de prêts immobiliers, et de lignes de crédit.

"Chez Lending Club, cela m'a pris un temps fou pour commencer à travailler sur de nouveaux produits", a t-il dit. "Avec Upgrade, j'ai conçu la plateforme de zéro en tant que plateforme multi-produits, utilisant une infrastructure qui rendra facile le lancement de nouveaux produits. Notre credo est de proposer à nos clients tous les crédits dont ils ont besoin".

Version originale: Oscar Williams-Grut/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La société de prêts entre particuliers Lending Club souffre encore de son scandale de 2016 — voici ce qu'il s'est passé

VIDEO: Voici ce qui arrive quand un noctambule a le même rythme qu'une personne du matin