Richard Branson est le propriétaire de la Necker Island. Virgin Limited

Sir Richard Branson a annoncé mardi 5 septembre 2017 qu'il compte surmonter l'ouragan Irma sur son île privée Necker Island.

L'entrepreneur milliardaire a publié une note de blog à ce sujet sur le site du groupe Virgin qu'il a fondé. 

L'île privée de Richard Branson, appelée Necker, fait partie de l'une des plus de 50 îles qui constituent les îles Vierges britanniques. Necker devrait être touchée de plein fouet par l'ouragan Irma, qui est désormais passé en catégorie 5 (la plus élevée dans la classification de ces phénomènes) avec des vents allant à 298km/h. La National Hurricane Center a dit qu'Irma était "potentiellement catastrophique".

"Sur l'île Necker, nous avons construit des immeubles très solides (dotés de volets anti-ouragan) qui devraient pouvoir plutôt bien supporter la météo extrême, même si avec un ouragan de catégorie 5, presque rien ne pourrait lui résister", a écrit Richard Branson. "Je serai sur l'île Necker en compagnie de mon équipe, comme je l'étais les trois dernières fois où il y a eu des ouragans pendant ces 30 dernières années." 

Selon le fondateur du groupe Virgin, les îles Vierges britanniques ont déjà été touchées par des ouragans à plusieurs reprises dans le passé, même si elles ont évité le pire.

Dans sa note de blog, l'entrepreneur britannique a fortement encouragé les gens qui se trouvent sur les îles Vierges britanniques à chercher un abri et à ne pas sous-estimer la force destructrice de l'ouragan Irma.

De plus, Richard Branson s'est inquiété de la faune et flore des îles.

"Je suis également inquiet pour les magnifiques faune et flore des îles Vierges britanniques, notamment de Necker et de Moskito, où beaucoup de flamants roses, lémuriens, ibis écarlates et autres espèces éblouissantes vivent", a écrit Richard Branson. "Heureusement, tous les gens et les animaux peuvent se mettre à l'abri du danger dans les jours à venir."

En même temps, Richard Branson a également montré un grand respect envers la force de ces phénomènes naturels que sont les ouragans. 

"Cela peut paraître étrange, mais je considère les ouragans comme l'une des merveilles de la nature", a-t-il écrit. "Je contemple la nature quand elle se montre la plus féroce. La force de la mer qui déferle sur les sommets des falaises, le mystérieux silence qu'il y a en présence d'un ouragan et ensuite le grondement des vents, l'orage et la pluie." 

A la fin de son post, l'écologiste de longue date prend l'exemple d'Irma pour appeler les gens à agir contre le changement climatique.

Dans un tweet, il affirme d'ailleurs que le changement climatique causé par l'homme est un facteur clé dans l'intensité des ouragans, que ce soit pour Harvey ou Irma.

Richard Branson a écrit:

"Le changement climatique causé par l'homme est un facteur clé dans la violence grandissante de ces ouragans, comme beaucoup d'experts l'ont suggéré. Les dommages causés par Harvey dans tout le Texas sont comme des rappels tragiques et coûteux que notre climat change et que nous ne faisons pas assez pour surmonter cet énorme défi. Si Irma montre quelque chose, nous devons nous préparer à plus de catastrophes de ce type liées au climat. Combien il serait moins cher et plus intelligent de soutenir l'accord de Paris sur le climat et de faire une transition vers les énergies propres."

Version originale: Benjamin Zhang/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 15 pays européens dans lesquels les PME sont les plus dynamiques