Roberto Azevêdo, directeur général de l'OMC, après une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin, le 11 juin 2018. REUTERS/Michele Tantussi

Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires commerciaux commencent à peser sur l'économie mondiale, prévient le patron de l'Organisation mondiale du commerce, quelques jours après la fin d'un G7 qui s'est soldé par un retrait spectaculaire de Donald Trump du communiqué commun. 

Dans un entretien au quotidien économique allemand Handelsblatt, publié ce mercredi 13 juin 2018, Roberto Azevêdo, le directeur général de l'OMC, a affirmé voir les premiers signaux d'un ralentissement économique mondial:

"S'il y a une escalade dans le conflit commercial, il y a une menace de ralentissement mondial. Et nous voyons déjà des signes que cette tendance baissière est enclenchée. (...) Les entreprises hésitent à investir et à acheter. En cas de guerre commerciale, ce processus s'intensifiera sans aucun doute."

Pour sortir de l'ornière, et "résoudre le dilemme actuel du commerce mondial", les grandes puissances économiques doivent "à tout prix maintenir le dialogue", affirme le patron de l'OMC. 

A défaut, "l'économie mondiale et nos citoyens en souffriront", alerte-t-il.

L'organisation dirigée par Roberto Azevêdo a été saisie au début du mois par l'Union européenne, qui porte plainte contre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que par le Canada qui dénonce les droits de douane imposés récemment par les Etats-Unis sur les importations d'acier et d'aluminium.

Le président des Etats-Unis Donald Trump estime de son côté que l'OMC est "injuste envers les Etats-Unis".

Lors du dernier G7 au Québec, les puissances en présence avaient convenu d'une réforme de l'OMC afin de la rendre plus équitable — une proposition avancée par Emmanuel Macron.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Banque centrale européenne vient de fêter ses 20 ans — voici l'histoire de cette institution ébranlée par la crise de la dette en zone euro

VIDEO: Cet exosquelette peut aider les enfants handicapés à marcher