Les robots auront un impact important sur ceux qui travaillent en restaurant, comme ceux qui font la plonge. Reuters/Carlos Barria

  • Les robots et l'automatisation mettront une grande partie de la population mondiale au chômage d'ici 2030 — et les problèmes seront pires pour les pays développés. 
  • Les emplois qui seront les plus affectés impliquent des tâches répétitives, les données et ceux qui nécessitent moins de qualifications. 
  • Les nations les plus riches ayant le plus de moyens à dépenser sur les robots seront les plus durement touchées. 
  • La bonne nouvelle est qu'il y aura assez d'emplois pour les travailleurs qui le souhaitent ou qui sont capables de se former à nouveau pour des métiers dédiés au soin des personnes âgées par exemple. 

Les robots et l'automatisation causeront un renversement économique majeur dans les 13 prochaines années, supprimant les emplois de 800 millions de personnes d'ici 2030, d'après un nouveau rapport de McKinsey.

Les Nations Unies estiment que la population mondiale atteindra près de 8,5 milliards de personnes d'ici 2030, ce qui signifie que les robots remplaceront les emplois d'environ 10% de la population future.

L'étude de McKinsey couvre 46 pays et 800 emplois, et elle a révélé que l'étendue de l'impact dépend vraiment d'où vous vous trouvez. 

Les pays les plus riches comme le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis, et le Royaume-Uni ont plus d'argent à dépenser sur l'automatisation, et par conséquent, leurs travailleurs seront les plus touchés. Les Etats plus pauvres comme l'Inde n'auront pas d'argent à dépenser sur l'automatisation, et donc les emplois pour les humains vont se multiplier. 

Le type d'emploi affecté varie aussi — l'automatisation n'aura pas seulement des répercussions sur les emplois sous-payés, avec peu de qualifications. Si le travail implique des tâches répétitives et des informations, il est aussi susceptible d'être automatisé — comme le suggère l'intelligence artificielle (IA) qui prend les commandes de tâches généralement effectuées par les jeunes avocats.

Les emplois spécialisés, sous-payés auront aussi toujours besoin d'humains. 

Voici les emplois qui seront les plus affectés par l'automatisation dans les pays développés:

  • les opérateurs de machines et d'équipement du bâtiment,
  • les plongeurs dans les restaurants,
  • les travailleurs en préparation alimentaire,
  • les employés de bureau comme les gestionnaires de paie et les employés administratifs,
  • et les serveurs.

Voici les emplois qui seront les moins affectés dans les pays développés:

  • les travailleurs dans le secteur de la santé, tels que les médecins, infirmiers, et employés en garde d'enfants,
  • les ingénieurs informatiques, 
  • les ouvriers du bâtiment,
  • et les enseignants.

La bonne nouvelle est que, selon la prédiction de McKinsey, il y aura toujours assez de postes à pourvoir. Toute personne remplacée par des robots devra cependant acquérir de nouvelles compétences. Au Japon, par exemple, il y aura une demande accrue pour les travailleurs sociaux pour s'occuper de la population rapidement vieillissante. 

D'après le rapport, un tiers de la main d'oeuvre américaine et près de la moitié de la main d'oeuvre japonaise en 2030 aura besoin de trouver un nouvel emploi. 

Près de 20% des emplois au Royaume-Uni seront "remplacés" par les technologies automatisées. 

Version originale: Shona Ghosh/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'automatisation pourrait ajouter plus de 1100 Mds$ à l'économie mondiale dans les 10 prochaines années