Roy Price, patron mis à pied de Amazon Studios ce vendredi 13 octobre 2017. YouTube/mipmarkets

Amazon a suspendu de ses fonctions le chef de sa division "studios", Roy Price, après que deux femmes ont dénoncé ses agissements en l'espace de 24 heures.

D'abord Isa Hackett, une productrice de la série "The Man in the High Castle" (Amazon), a raconté au Hollywood Reporter comment elle avait été harcelée par Roy Price dans une voiture en 2015. 

Contacté par le magazine américain, Amazon a alors répondu:

"Nous attendons des gens qu'ils soient la meilleure version d'eux-mêmes; nous les encourageons les gens à soulever toutes les inquiétudes qu'ils ont et nous nous en occuperons. Ainsi, nous nous sommes intéressés de près à cette histoire et nous nous en sommes occupés directement avec les personnes concernées."

Puis l'actrice Rose McGowan, extrêmement active dans la défense des droits des femmes et qui dénonce les agissements  du producteur Harvey Weinstein — accusé de harcèlement sexuel, agressions sexuelles, viols — et la culture du viol à Hollywood sur Twitter depuis plusieurs jours, a interpellé le DG d'Amazon dans six tweets, jeudi 12 octobre. 

Elle y affirme avoir prévenu Roy Price que "HW" l'a violée à plusieurs reprises et qu'il n'aurait rien fait. "Il a dit que ça n'a pas été prouvé. J'ai dit que la preuve, c'était moi.", a continué l'actrice, qui avait notamment travaillé sur un projet pour Amazon Studios. 

Dix jours plus tôt, le New York Times a révélé qu'Harvey Weinstein avait versé 100.000 dollars à Rose McGowan lors d'un arbitrage privé. Dans l'accord, il est écrit que la somme versée n'est pas "un aveu" de Weinstein mais une manière "d'éviter un procès et d'acheter la paix".

"Je vous supplie d'arrêter de financer des violeurs, des pédophiles et des harceleurs sexuels", a-t-elle plaidé auprès de Jeff Bezos. "J'adore Amazon mais il y a beaucoup de pourriture à Hollywood."

A peine 10 heures après ces tweets, Roy Price était mis à pied par Amazon, qui l'a annoncé dans un communiqué.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Des femmes de pouvoir donnent 5 conseils aux jeunes filles qui veulent travailler dans les sciences et la tech