• Samsung a présenté sa première enceinte intelligente, le Galaxy Home, lors d'un événement à Brooklyn, New York, jeudi 9 août.
  • Le Galaxy Home sera équipé de l'assistant vocal à intelligence artificielle de Samsung, Bixby, pour les commandes vocales.
  • Plus de détails sont attendus en novembre lors de la conférence des développeurs Samsung.

Samsung a présenté sa première enceinte intelligente, le Galaxy Home, lors de son événement à Brooklyn, New York, jeudi 9 août.

La partie "intelligente" provient de l'assistant vocal à intelligence artificielle Bixby. À l'instar d'Alexa d'Amazon, de l'assistant Google et de Siri d'Apple, Bixby est conçu pour répondre aux questions et effectuer des tâches commandées par la voix.

Jusqu'à présent, Bixby n'a pas été accueilli de façon positive par rapport à ses concurrents. Samsung a annoncé plusieurs améliorations pour Bixby lors de son événement de jeudi, mais la société semble en retard par rapport à Google, Amazon et même Siri d'Apple.

Le Galaxy Home se veut un hub d'appareils intelligents, offrant aux clients un contrôle vocal sur d'autres appareils tels que les serrures de porte ou l'éclairage.

En tant que haut-parleur, le Galaxy Home offre un son à 360 degrés, mais il peut apparemment diriger le son vers une zone spécifique plutôt que de le diffuser dans toute une pièce. Il abrite également un subwoofer pour les basses.

Du point de vue du design, il arbore un extérieur en tissu qui ressemble un peu au HomePod d'Apple. La principale différence est le trépied. Sur les photos montrées durant l'événement de Samsung, l'appareil semble assez volumineux.

Samsung n'a pas révélé grand chose sur le Galaxy Home lors de cet événement. Plus de détails sont attendus en novembre lors de la conférence des développeurs Samsung.

Version originale: Antonio Villas-Boas/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Samsung vient de dévoiler le Galaxy Note 9 — et il coûte aussi cher que l'iPhone X

VIDEO: Ces 8 hommes détiennent autant d'argent que la moitié de la population mondiale la plus pauvre