Gilles Monat est le directeur général de Saxo Banque.

Attendu cet été, le lancement de la banque mobile d'Orange — Orange Bank — est prévu le 2 novembre prochain. En réaction, le Crédit agricole s'apprête à lancer une offre de banque mobile à bas prix, avec "un package bien délimité et une tarification très faible, sans frais supplémentaires visant à contrer l'offensive d'Orange sur ce terrain", rapportent Les Echos.

Cette riposte n'est pas surprenante. Elle est symptomatique de la préoccupation des groupes bancaires traditionnels face aux nouveaux entrants — comme Stripe, N26, Revolut, Monzo — qui bouleversent le marché grâce à une expérience utilisateur simple, efficace, rapide et intuitive.

Cette évolution est aussi révélatrice de la manière dont la technologie est tout simplement en train de changer le rapport des Français avec leur argent, estime Gilles Monat, le directeur général du courtier en ligne Saxo Banque, filiale française de Saxo Bank, tout juste racheté par Geely, un constructeur automobile chinois (Volvo).

"Jusque-là il y avait un rapport statutaire entre une banque et ses clients, avec un modèle généraliste où les clients avaient un conseiller bancaire dédié en agence. Savoir gérer son argent, prendre des risques, c'était a priori compliqué. Or, la technologie est devenue le conducteur des nouveaux usages. Elle simplifie les choses, apporte de la transparence, du conseil, de la confiance et permet aux gens de reprendre le contrôle de leur épargne. La prise de risque va devenir un jeu plus accessible. On pense que la technologie va démocratiser l'investissement et le trading", explique Gilles Monat, interrogé par Business Insider France en marge de la conférence Bordeaux Fintech, qui a eu lieu les 5 et 6 octobre. 

Après le paiement, la création de compte, le financement participatif ou le transfert d'argent entre amis, la prochaine vague de fintech pourrait faire émerger des spécialistes de services financiers.

En attendant cette seconde vague, le secteur de la fintech en France s'est concentré en 2017, avec les rachats par BNP, Crédit Mutuel Arkea, La Banque Postale, BPCE et Tikehau Capital des startups Compte Nickel, PumpkinKisskissbankbank, Dalenys et Credit.fr.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'appli Uber pour iPhone dispose d'une porte dérobée autorisée par Apple qui lui permet d'avoir accès à ce qu'il se passe sur votre écran