Warner Bros via harrypotter.wikia.com

  • Si vous avez grandi en lisant les livres Harry Potter, cela pourrait signifier que vous êtes une meilleure personne. 
  • Un étude a cherché comment l'identification aux personnages quand ils font face à des discriminations peuvent rendre les étudiants plus tolérants envers les groupes minoritaires. 
  • La gentillesse et la tolérance est un thème classique dans les livres, et les gens qui sont cruels envers les autres à cause de leurs différences sont les méchants. 

Harry Potter a joué un rôle important dans l'enfance de millions de personnes. Même si vous ne faites pas partie des fans du phénomène, il est peu probable que que vous ayez pu éviter complètement la saga.

Il se trouve que grandir avec Harry Potter pourrait avoir fait de vous une meilleure personne. Selon une étude publiée dans le Journal of Applied Social Psychology, les gens qui sont attachés émotionnellement à Harry Potter ont moins de chances d'avoir des comportements discriminants à l'égard de minorités.

Il y a beaucoup de groupes différents dans les livres, et le thème récurrent est d'être aimable envers les autres, malgré leurs différences. L'auteur met aussi l'accent sur les discriminations qu'elle associe au mal. 

L'antagoniste principal, Voldemort, est obnubilé par les sorciers au "sang pur," qui viennent de familles de sorciers. Les "sang-de-bourbe" sont ceux qui sont nés de parents sans magie (ou "moldus").

Selon l'étude, être exposé à ces dynamiques de groupe semble avoir joué un grand rôle dans la façon dont les enfants perçoivent ceux qui sont différents d'eux en grandissant. 

Les chercheurs ont donné un questionnaire à 34 enfants d'école primaire, à propos de ce qu'ils ressentaient au sujet des immigrés, ils les ont ensuite divisé en deux groupes; un groupe lit une scène avec Drago Malefoy qui appelle Hermione, l'amie d'Harry, une "sale petite sang-de-bourbe", et les autres lisent des paragraphes sans rapport avec les discriminations, par exemple Harry achetant sa première baguette magique. 

Une semaine plus tard, les enfants ont été interrogés de nouveau concernant leurs attitudes envers les immigrés. Ceux qui s'étaient identifiés à Harry Potter et avaient lu l'extrait discriminant ont considérablement amélioré leur attitude envers les immigrés. Les opinions des enfants qui avaient lu les passages neutres n'ont pas changé. 

Autrement dit, après avoir été exposé à la haine et à la cruauté de Malefoy, les enfants ont fait preuve de plus de tolérance et de gentillesse. 

Il y a ensuite eu deux expériences de suivi de l'étude, où il a été demandé à des groupes de personnes leurs sentiments envers les minorités après avoir lu les aventures de Harry et ses amis. L'une a découverte que les lycéens avaient après de meilleurs comportements envers les personnes gays, et l'autre que les étudiants du supérieur avaient plus de compassion pour les réfugiés. 

"Harry Potter ressent de l'empathie pour les personnages issus de catégories stigmatisées, il essaye de comprendre leurs souffrances et agit pour l'égalité sociale," dit l'auteur principal Dr. Loris Vezzali, un professeur de l'Université de Modène et Reggio Emilia. "Donc, moi et mes collègues pensons que les sentiments empathiques sont le facteur clé pour réduire la discrimination. Le monde de Harry Potter est caractérisé par des hiérarchies sociales strictes dont résultent les discriminations, avec des parallèles évidents à notre société."

Il ajoute: "Harry a un contact important avec les personnages appartenant à des groupes stigmatisés. Il essaye de les comprendre et de reconnaître leurs difficultés, dont certaines découlent de discrimination inter-groupe, et il se bat pour un monde sans inégalités sociales. "

À travers la série Harry Potter, les personnages font tous l'expérience des difficultés d'être différent: Harry et sa cicatrice, Ron et ses vêtements récupérés, et Hermione avec ses parents moldus. Cependant,  il n'est jamais question de leur amitié les uns avec les autres, ou pourquoi leurs différences devraient importer.

Pour citer Albus Dumbledore: "Les différences de langage et de culture ne sont rien si nous partageons les mêmes objectifs et si nous restons ouverts les uns aux autres".

Version originale: Lyndsay Dodgson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Drake dit qu'il est prêt à payer 160.000$ pour la première édition d'un livre 'Harry Potter' qu'il cherche depuis 4 ans