L'équipe de SendinBlue. SendinBlue

La startup franco-indienne SendinBlue annonce une levée de fonds de 30 millions d'euros auprès du fonds Partech Ventures, qui doit lui permettre de devenir "la solution marketing tout-en-un des petites et moyennes entreprises", confie à Business Insider France, son cofondateur et PDG, Armand Thiberge.

"SendinBlue est l’un des joyaux du Saas européen, et nous sommes très heureux de débuter ce partenariat de long terme", déclare Omri Benayoun, General Partner chez Partech Ventures, cité dans un communiqué.

Agence web en 2007, Sendin Blue a fait pivoter son modèle économique en 2012 pour devenir un éditeur de logiciel marketing relationnel en ligne (Saas) pour les PME, artisans, e-commerçants et associations.

Elle revendique 50.000 utilisateurs dans 140 pays.

L'entreprise de 85 salariés, dont 45 en Inde où est effectué le développement technique, envoie 1 milliard de newsletters, emails et sms par mois (email après visite sur un site, emails transactionnels, relance après panier abandonné, message de réinitialisation de mot de passe, etc). Ce volume paraît important pour un non initié mais il est en fait aux antipodes des grandes solutions américaines qui travaillent avec des grandes plateformes comme Booking.com ou Uber. 

"Elles envoient ce volume quotidiennement, précise Armand Thiberge. Nous ne sommes pas dans cette course. Au contraire, on se concentre sur la qualité des messages, pas trop redondants, pour que les emails soient ouverts. Ils le sont en moyenne autour de 20 à 30% avec notre solution. On sait qu'il y aujourd'hui 50 millions de TPE et PME dans le monde et que seulement 5% utilisent un logiciel maketing. C'est ce marché que nous visons."

De fait, par son histoire un peu, et le référencement sur Google surtout, SendinBlue travaille déjà à 60% à l'international, notamment aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Elle a réalisé "entre 5 et 10 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016", répond son dirigeant sans davantage de précision.

La startup a émergé en répondant à des besoins simples, avec des outils faciles à utiliser et pas chers. "Avec une simple carte bleue, le client peut utiliser notre solution. Tout est sur une plateforme, tout se fait en ligne. Nous avons un service clientèle mais nous n'avons pas de commerciaux ni de responsables de comptes", explique Armand Thiberge.

La levée de fonds va lui permettre de recruter une centaine de personnes d'ici un an, d’enrichir sa suite marketing avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités comme la publicité sur Facebook ou le reciblage publicitaire (retargeting) qui a fait le succès de Criteo auprès des grands groupes. SendinBlue veut désormais apporter ce service aux PME.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Tesla a débridé ses voitures pour aider les victimes de l'ouragan Irma à fuir — voici comment c'est possible