Reuters/Lucy Nicholson

La maison-mère de Snapchat, Snap, aurait prévu de licencier une centaine de salariés essentiellement chez les ingénieurs, son plus grand plan de départs à ce jour, indique le site américain d'informations économiques Cheddar.

Les postes concernés devraient être annoncés cette semaine aux salariés, selon les indiscrétions de Cheddar.

Une centaine de  personnes sont concernées, soit moins de 10% du département ingénierie de Snap, selon une source interne, citée par Cheddar.

A la suite de cette information, le titre Snap a connu un très léger recul de 0,3% pour s'échanger autour de 18 dollars.

Snap emploie plus de 3000 personnes dans le monde.

L'entreprise a déjà procédé à quelques dizaines de licenciements ces derniers mois, dans les départements ressources humaines et hardware, tout en prévoyant de moins recruter. Au sein de son management, plusieurs cadres supérieurs ont démissionné après son IPO en 2017 dont Tim Sehn, qui supervisait l'ingénierie du groupe.

L'entreprise a mis en place une refonte de l'application Snapchat, censée lui redonner un second souffle, alors qu'elle subit des critiques de nombreux utilisateurs dont Kylie Jenner et ses 24 millions d'abonnés.

Le nombre de téléchargements de l'application aux Etats-Unis a en moyenne augmenté de 55% la semaine qui a suivi la mise en place de la nouvelle interface, soit environ 320.000 téléchargements de plus, a montré l'agence Sensor Tower pour TechCrunch.

Entre le 6 et le 12 février 2018, chaque jour a connu entre 41% et 76% de plus de téléchargements que la semaine précédente, peut-on voir sur ce graphique de Sensor Tower.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Snap serait sur le point de lancer 2 nouvelles paires de lunettes connectées — la première version des Spectacles avait fait un flop

VIDEO: Ce mini yacht coûte plus de 113.000€ et ressemble à vaisseau spatial