Une illustration du télescope TESS — Transiting Exoplanet Survey Satellite — de la NASA. YNASA's Goddard Space Flight Center

SpaceX, l'entreprise spatiale dirigée par Elon Musk, devait lancer lundi 16 avril 2018, le télescope le plus puissant de la NASA à date, censé "découvrir des milliers de planètes" où la vie extraterrestre serait possible, rapporte Business Insider US.

Mais le lancement a finalement été reporté, environ deux heures avant l'heure initialement prévue. 

Dans un tweet, SpaceX a expliqué que les équipes doivent mener "des analyses supplémentaires concernant les (systèmes) de navigation et de contrôle". Le lancement se fera donc demain, mercredi 18 avril 2018.

Ce nouveau télescope, baptisé TESS pour "Transiting Exoplanet Survey Satellite" et qui aura coûté 337 millions de dollars, devait être envoyé dans l'espace par une fusée Falcon 9, vers 18h32, heure locale — soit mardi 17 avril, à 00h32, heure française — depuis la base de lancement de Cap Canaveral en Floride (Etats-Unis). 

L'entreprise spatiale américaine aurait déjà réussi un lancement test il y a environ une semaine, selon les informations du site spécialisé SpaceFlight Now.

En prenant des millions de photos à l'aide de ses quatre caméras, conçues sur mesure pour détecter les changements mineurs dans la luminosité d'une étoile, TESS va compléter les trouvailles déjà réalisées par son aîné Kepler, lancé en 2009 par l'agence spatiale américaine.

Kepler a réussi à détecter des milliers d'exoplanètes mais il s'est concentré sur une région fixe de la voie lactée. TESS se focalisera sur une région 100 fois plus grande — composée d'environ 200.000 étoiles — et plus près de la Terre, soit environ 200 années-lumière. 

Dans un communiqué de presse, Paul Hertz, directeur du département d'astrophysique de la NASA, a déclaré: 

"Nous avons appris de Kepler qu'il existe davantage de planètes que d'étoiles dans notre ciel, et maintenant, TESS va nous révéler la variété de planètes qui se trouvent autour des étoiles qui nous sont les plus proches. TESS va nous permettre d'avoir une perspective plus grande que jamais concernant les mondes énigmatiques."

Les découvertes que feront TESS seront également vitales pour l'avenir de l'observation spatiale. Les données récoltées seront utilisées pour la mise en route du télescope James Webb Space, qui devrait commencer à fonctionner en mai 2020 et qui a coûté environ 8,8 milliards de dollars à la NASA, avec les participations de l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence spatiale canadienne (ASC).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La NASA veut envoyer des colonies 'd'abeilles' robots pour explorer Mars

VIDEO: Les courbatures surgissent un jour après l'effort physique — voici pourquoi