Taxify à Tallin. YouTube/Taxify

La plateforme de VTC européenne Taxify vient de boucler une levée de fonds de 175 millions de dollars afin de financer son développement, "en particulier sur les marchés intérieurs en Europe et en Afrique", annonce la société ce mercredi 30 mai. 

Le tour de table porte la valorisation de Taxify à 1 milliard de dollars.

Le service estonien, qui a servi de cheval de Troie au Chinois Didi Chuxing en Europe, a réuni à cette occasion un attelage éclectique d'investisseurs qui laisse présager des priorités pour Taxify dans les années à venir. 

Le constructeur automobile Daimler a mené le tour de table et obtient par la même occasion une place au conseil d'administration de Taxify. Pour le groupe, Taxify doit "intégrer [son] portefeuille de services de mobilité déjà existant", qui vont de "l'autopartage aux plateformes multimodales en passant par les services de VTC", a expliqué Jörg Lamparter, Head of Mobility Services de Daimler Financial Services​, dans un communiqué.

Le fonds d'investissement de l'ancienne ministre française Fleur Pellerin, Korelya Capital, est également mis au pot. Son projet global est de créer un pont entre l'Europe et l'Asie et d'aider les startups européennes à l'international. 

Plus inattendu, le tour de table comprend aussi Taavet Hinrikus, le cofondateur estonien de la fintech TransferWise, qui fait partie depuis plusieurs années des startups les plus intéressantes d'Europe. Taavet Hinrikus mène en parallèle de nombreux investissements dans l'univers du logiciel et de la productivité, mais aussi récemment dans l'exploration spatiale.  

Le groupe chinois Didi Chuxing, déjà au capital depuis août 2017, a participé de nouveau au tour de table, ainsi qu'"un certain nombre d'investisseurs historiques".

Lancé en 2013 en Estonie par Markus Villig et son frère, Taxify revendique aujourd'hui plus de 10 millions de passagers et 500.000 chauffeurs dans plus de 25 pays. Fin avril, la startup occupait 500 personnes dans le monde.  

Avant la prise de participation de Didi Chuxing, estimée à un montant à huit chiffres, Taxify avait levé 2 millions d'euros auprès d'investisseurs estoniens et finlandais. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La voiture personnelle recule dans les villes chinoises — et l'un des industriels menacés a peut-être trouvé un plan B

VIDEO: Cette assiette absorbante rend les plats moins gras