Un prototype de voiture automatique de Tesla. Tesla

Tesla a complètement remanié son équipe d'Autopilot, sa division spécialisée dans l'automatisation des véhicules, et embauché Andrej Karpathy en tant que nouveau directeur de l'intelligence artificielle. 

Karpathy remplacera le vice-président de la "vision Autopilot", David Nistér, qui a quitté Tesla en mars pour rejoindre NVIDIA (un fournisseur de processeurs graphiques, ndlr). Karpathy jouera un rôle crucial dans l'avancée du système Autopilot, pour qu'il devienne assez efficace pour effectuer un trajet Los Angeles-New York avant la fin de l'année.

Karpathy est considéré comme l'un des pionniers en terme de vision artificielle, une matière dans laquelle il a un doctorat de l'université de Stanford. Pendant ses années à l'université, il a créé les bases du tout premier cours de Deep Learning.

Le Deep Learning est devenu l'une des disciplines d'intelligence artificielle les plus importantes et pertinentes ces dernières années. En somme, ce sont les ordinateurs qui utilisent des réseaux neuronaux — ou des "couches de données" — pour classer des choses, comme des images ou du langage.

Karpathy a par exemple utilisé des réseaux neuronaux pour apprendre à des ordinateurs à identifier des chats dans une image, mais aussi comprendre que ledit chat est orange, tacheté et perché sur un skateboard.

Ce genre de reconnaissance visuelle est centrale dans le développement de voitures autonomes, qui doivent identifier des obstacles très rapidement et réagir en fonction.

Cela fait de Karpathy la personne rêvée pour le job.

Karpathy a travaillé principalement dans la recherche académique, mais il a rejoint le groupe d'intelligence artificielle OpenAi de Tesla en septembre 2016 en tant que chercheur. Le DG de Tesla, Elon Musk, a créé OpenAI l'an passé pour déterminer des règles afin que les intelligences artificielles ne tournent pas mal.

Autopilot de Tesla

Karpathy a dit qu'en tant que cadre de Tesla, il essaiera d'appliquer son travail sur les réseaux de neurones convolutifs à Autopilot.

Les réseaux de neurones convolutifs analysent les images en les découpant pixel par pixel. En 2015, Karpathy a utilisé ces réseaux pour créer un programme capable de juger ce qu'est le "selfie parfait".

"Sur le court à moyen terme, nous allons travailler plus sur les applications de la recherche, par rapport à ce que je faisais à OpenAI, et nous utiliserons des techniques proches des réseaux de neurones convolutifs (ConvNets) pour les intégrer dans des systèmes existants", a écrit Karpathy sur Reddit.

Karpathy répondra directement à Musk — mais c'était déjà le cas auparavant. Ils interagissent de manière plutôt régulière depuis que Karpathy a rejoint OpenAI en 2016, a dit ce dernier sur un forum Quora. Et de décrire une réunion avec Musk:

"Je pensais qu'il serait super occupé ou qu'il serait en permanence distrait, mais au lieu de ça, je l'ai trouvé très sympa, abordable, joyeux et vraiment investi dans les conversations qu'il a avec vous. Voire trop! Il pose une question, il rassemble ses doigts et vous regarde directement dans les yeux sans bouger. Il vous donne son attention la plus totale, et c'est un peu intimidant."

Version originale : Danielle Muoio/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le système de pilotage automatique de Tesla a réduit de 40% le taux d'accidents de ses voitures, selon un rapport du gouvernement américain