REUTERS/Rashid Umar Abbasi

Tesla prévoit de fermer une douzaine de sites de production d'énergie solaire, selon des documents internes vus par Reuters. Une soixantaine de sites resteront actifs.

Le constructeur de voitures électriques a annoncé la semaine dernière qu'il allait réduire de 9% le nombre de ses employés — soit 3000 personnes.

Cela entraînera une forte réduction de l'activité solaire acquise il y a deux ans pour 2,6 milliards de dollars avec l'intégration controversée de SolarCity, indique Reuters. Fondée par deux cousins d'Elon Musk, SolarCity est devenue la division de Tesla sur la production d'énergie solaire.

Tesla a refusé de commenter quels sites elle comptait fermer, combien d'employés perdraient leur emploi ou quel pourcentage de l'effectif ils représentent.

SolarCity employait environ 15.000 salariés à la fin de l'année 2015 mais a procédé à des milliers de licenciements aux Etats-Unis, dès la fin de l'année dernière.

Tesla met aussi fin à un partenariat avec le distributeur Home Depot, qui a permis la vente de produits solaires dans environ 800 magasins. Cela fait partie des efforts de Tesla d'intégrer SolarCity à sa marque premium et de la distribuer seulement à travers 90 de ses 109 magasins américains et son site internet, a déclaré la société.

"Les magasins Tesla ont une partie du trafic de piétons le plus élevé des magasins de vente au détail du pays", affirme Tesla.

Les analystes ont remis en question les projets de Tesla pour l'activité solaire à la lumière des dernières réductions des effectifs et des opérations de vente au détail. "En fait, ils semblent dire: 'Nous n'avons aucune stratégie pour vendre de l'énergie solaire'", a déclaré Frank Gillett, analyste chez Forrester Research, ajoutant que l'acquisition de SolarCity "paraît plutôt terrible désormais".

Tesla a installé 76 mégawatts de systèmes solaires — contre plus de 200 MW au début de l'année 2016 — quand il était l'un des chefs de file du marché. En annonçant ses résultats trimestriels en février, Tesla a indiqué que le déploiement des panneaux solaires reprendrait plus tard cette année.

La chute des ventes de Tesla dans ce domaine pourrait menacer la création d'une joint-venture avec Panasonic, annoncée au moment du rachat en juin 2016, pour produire des panneaux solaires dans l'Etat de New York.

Tesla a conclu un accord avec l'Etat de New York pour investir 5 milliards de dollars d'ici 10 ans. Si Tesla ne respecte pas cette obligation et d'autres, la société pourrait être tenue de payer des millions de dollars en pénalités à diverses étapes, pourrait perdre son bail, ou être forcée d'amortir les actifs, a indiqué l'entreprise en mai aux investisseurs.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Elon Musk a acheté pour 25M$ d'actions Tesla un jour seulement après avoir annoncé le licenciement de 9% des effectifs

VIDEO: Cet artiste japonais maîtrise la technique du Sometsuke à la perfection — sa précision défie toute concurrence