• Steve Jobs serait inquiet de la montée de l'addiction aux smartphones, selon Tony Fadell, un ancien designer d'Apple, dans une interview récente.
  • Fadell, qui parlait à Cheddar, pense que Steve Jobs pourrait dire quelque chose comme: "hey, nous devons faire quelque chose contre cela."

L'ancien designer d'Apple Tony Fadell, considéré par beaucoup comme "le père de l'iPod", pense que l'ancien DG Steve Jobs, décédé en 2011, serait heureux de voir sa technologie partout s'il était en vie, mais il estimerait quand même que la montée de l'addiction aux technologies est un problème.

"Il dirait, 'hey, il faut qu'on fasse quelque chose contre cela. On ne l'a pas vu venir il y a 11 ans. Il faut faire quelque chose'", affirme Fadell dans une interview à Cheddar. Tony Fadell est le fondateur de Nest Labs et a été chef de projet de Google Glass.

Ces dernières années, des psychologues et des observateurs de la Silicon Valley ont fait part d'inquiétudes grandissantes. Ils considèrent que la technologie est conçue pour rendre les utilisateurs accros — souvent contre leurs intérêts.

L'ancien dirigent de Facebook Chamath Palihapitiya a déclaré que le site "détruit la façon dont la société fonctionne". Sean Parker, ancien dirigeant de Napster et ancien président de Facebook, a affirmé que les réseaux sociaux "changent littéralement votre relation avec la société". Dans un article publié dans The Atlantic, la psychologue Jean Twenge écrit que les smartphones "détruisent" la génération actuelle des adolescents et jeunes adultes.

Fadell tenait un rôle crucial dans le développement de l'iPod au début des années 2000. Il a travaillé avec Steve Jobs pour développer la première génération de baladeurs numériques. Quand on lui demande si Jobs serait heureux en voyant le paysage technologique actuel, Fadell répond de manière nuancée.

Même si Jobs a développé le premier ordinateur avec l'objectif de connecter des millions de gens autour du monde et de démocratiser la technologie, il voulait aussi respecter les normes sociétales. Par exemple, ni l'iTunes Store ni l'App Store ne pouvaient héberger de contenus  pornographiques ou malveillants, rappelle Fadell.

Ces règles persistent, mais la culture qui entoure le design des technologies au sens large a changé, selon Fadell. Comme l'atteste Tristan Harris, ancien spécialiste de l'éthique du design chez Google, l'engagement des utilisateurs est devenu l'indicateur ultime pour de nombreuses sociétés. Et cela a conduit au problème actuel de l'addiction aux technologies.

"J'ai parlé à mes amis (chez Apple), et ils comprennent ce qui se passe" dit Fadell.

Le 9 janvier, la veille de l'interview de Fadell, Apple a annoncé mettre en place de nouvelles fonctionnalités dans son sytème d'exploitation en réponse à une lettre publiée par deux actionnaires. La lettre cite de nombreuses études qui montrent que les enfants sont très vulnérables à l'addiction aux technologies.

Apple n'a pas donné de détails sur la nature de ces améliorations et nouvelles fonctionnalités.

Version originale: Chris Weller/Business Insider.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un ancien cadre de Google révèle les tactiques des entreprises tech pour capter votre attention

VIDEO: Apple devrait présenter 3 nouveaux iPhones dans quelques semaines — voici ce que l'on sait