Toutes les choses folles qui se produisent à San Francisco à cause des prix délirants de l'immobilier

Les gens quittent San Francisco en masse alors que le coût de la vie atteint des niveaux record.

Des données du site d'immobilier Redfin révèlent que San Francisco a perdu plus d'habitants que n'importe quelle autre ville des Etats-Unis au dernier trimestre 2017. Le mois dernier, 49% des habitants de le Baie de San Francisco déclaraient qu'ils pensaient quitter la Californie à cause du coût de la vie, selon un sondage auprès de 500 résidents mené par Edelman.

Voici toutes les choses folles qui se produisent à cause des prix de l'immobilier dans la baie de San Francisco:

Voici comment les gens qui n'y résident pas imaginent la vie à San Francisco.

Et voici la réalité.

Le prix médian d'une maison à San Francisco est de 1,5 millions de dollars, d'après Paragon. Il n'est pas rare de voir des acheteurs payer des centaines de milliers de dollars au dessus du prix demandé et de le faire en cash.

Source: Paragon

Un million ne vous offre pas grand chose. Dans le quartier huppé de Pacific Heights, vous pouvez vous offrir une maison de 64m², et dans la zone plus abordable de Sunset District, vous pouvez avoir 103m².

Source: Paragon

Un ménage qui veut acheter une propriété dans la ville a besoin de 303.000 dollars de revenus afin de pouvoir payer l'acompte de 20% pour une maison à 1,5 million de dollars, d'après Paragon.

Source: Business Insider

Seulement 12% des ménages de San Francisco peuvent se payer une maison au prix médian.

Dans la Silicon Valley, un sondage récent montre que les gens qui gagnent jusqu'à 399.999 dollars par an se considèrent comme faisant partie de la classe moyenne car ils ne peuvent pas acheter de maison.

Un homme skate devant une rangée de camping cars où les gens vivent et dorment au coeur de la Silicon Valley, à Mountain View. Marcio Jose Sanchez/AP

Source: Palo Alto Weekly et Business Insider

Les gens prennent des décisions extrêmes pour se permettre de vivre à San Francisco.

Quand Misa Gidding-Chatfield et Mike Kraft ont décidé d'emménager ensemble, ils avaient deux options: acheter une maison pour un demi-million de dollars en grande banlieue (avec un trajet long de plusieurs heures pour rejoindre San Francisco) ou vivre dans la Baie sur un bateau.

Dix ans après avoir emménagé sur un bateau, le couple prévoit de résider sur l'eau pour le reste de leur vie. Les dépenses mensuelles du couple incluent le remboursement de l'emprunt pour le bateau (il leur reste 150.000 dollars à rembourser) et une taxe de 900 dollars pour pouvoir vivre sur le bateau.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

En 2014, Heather Stewart et Luke Iseman dépensaient 2200 dollars par mois de loyer à San Francisco quand ils ont décidé de réduire leur surface et de vivre dans une maison miniature qu'ils ont construit.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

Le couple a acheté un container sur internet pour 2300 dollars, l'a fait livrer sur un parking vacant dans l'est de la Baie qu'ils louent, et l'ont converti en maison miniature.

Stewart et Iseman gagnent de l'argent en étant les propriétaires de Boxouse, un espace de création où les constructeurs amateurs et les gens dont c'est le hobbie peuvent construire la maison miniature de leurs rêves.

Peter Barkowitz, un illustrateur, paie 400 dollars par mois pour vivre dans une cabine en bois faite-maison installée dans l'appartement d'un ami à San Francisco. Il la décrivait comme 'douillette' lors d'une interview en 2016.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

Sa cabane contenait un bureau pliable, un tête de lit en bois, et une guirlande. Il a plus tard été expulsé quand l'inspecteur en chef des logements a déclaré qu'il était illégal de vivre dans ce genre de boite.

Des gens dépensent plus de 1 million de dollars pour acheter des chalets construits comme solution temporaire après le séisme et les incendies qui ont ravagé la ville en 1906.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais)

Ce chalet situé dans l'Outer Mission avait besoin d'une rénovation extrême mais a quand même été vendu à un montant 17% supérieur au prix de vente, soit 408.000 dollars, en 2015. Il a reçu quatre offres en cash en 10 jours.

Source: MarketWatch

Les nouveaux propriétaires ont rénové la maison et l'ont revendu pour 622.000 dollars deux ans plus tard.

Source: Zillow

Le chalet le plus cher connu est une maison située à Cole Valley, avec surface habitable de 59m². Elle s'est vendue pour 100.000 dollars de plus que le prix affiché de 1,4 million en 2016;

Source: Fox News et Realtor.com

Les prix d'achat dans la baie de San Francisco sont tels que les gens inondent le marché locatif. Le loyer médian pour un appartement avec deux chambres à San Francisco est 3040 dollars au dessus de la moyenne nationale qui est de 1160 dollars.

Source: Apartment List

Dans un quartier huppé de San Francisco, 31 millenials se serrent dans une maison bourgeoise victorienne baptisée Chateau Ubuntu. Le loyer de base est à 650 dollars pour un lit superposé.

En janvier, les autorités municipales ont dressé un procès verbal car la communauté, conçue pour trois familles selon le département d'urbanisme, a trop de locataires et opère illégalement.

Source: Instagram/goodmorningubuntu

Les locataires vivent selon des valeurs inspirées par Burning Man qui donnent la priorité à la vie en communauté. D'après son site, le groupe partage 1330 câlins par semaine.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

Un nombre de plus en plus élevé de salariés de classe moyenne s'entassent dans des appartements et des maisons avec un nombre important de personnes. Ils appellent cela le "co-living".

Le co-living est moins cher que la location traditionnelle car elle comprend des avantages comme l'internet gratuit, un employé de ménage, et de nouveaux amis. Les startups capitalisent sur cette mode.

HubHaus place les millenials dans des villas à plusieurs millions de dollars près des sociétés tech de la Silicon Valley. Les membres paient en moyenne 1275 dollars par mois pour une chambre dans ces maisons.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

WeWork, une startup qui loue des bureaux en co-working, s'intéresse au co-living depuis 2016. Leur 'dortoir pour grande personne' est destiné aux personnes qui emménagent dans une ville et cherchent à se faire des amis rapidement.

La société, valorisée à 20 milliards de dollars, a deux emplacements: un à New York et un à Crystal City, en Virginie, près de Washington. L'appartement moyen fait seulement 41,8m².

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

Les chambres privées de WeLive se louent à partir de 1200 dollars par mois. Il y aussi des frais de 125 dollars, qui comprennent un service de ménage, la télé par le câble, internet, les charges et l'accès à une laverie.

Certains emportent leur maison où ils le souhaitent. La "van life" est choix de vie de plus en plus populaire parmi les employés de la tech et les citadins qui veulent éviter de payer un loyer hors de prix.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

Brandon, qui a demandé à rester anonyme pour protéger sa vie privée, a emménagé dans une camionnette Ford en même temps qu'il est devenu ingénieur logiciel chez Google en 2015.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

Jason Roesslein, un ingénieur chez Tesla, nous a dit qu'il avait remboursé 14.000 dollars de son prêt étudiant en vivant pendant 5 mois dans un van Dodge Sprinter qu'il a acheté sur eBay. Il prenait sa douche dans la salle de sport de Tesla.

Lire cet article pour en savoir plus (en anglais).

D'autres locataires quittent la ville pour des régions plus abordables. San Francisco souffre d'une pénurie de camions de déménagement, ce qui provoque une inflation de leurs tarifs de location.

Source: San Francisco Chronicle et Business Insider.

Cela coûte 2000 dollars de louer un camion entre San Jose (dans la Silicon Valley) et Las Vegas, mais seulement 100 pour faire le trajet inverse, d'après le San Francisco Chronicle.

Source: San Francisco Chronicle et Business Insider.

Certaines personnes déménagent mais conservent leurs postes bien payés dans la baie de San Francisco.

Tom Fowkes, un infirmier qui vit en Pennsylvanie, explique au San Francisco Chronicle qu'il fait 4180km pour aller travailler à Oakland, à l'est de San Francisco. Fowkes rentre à la maison toutes les deux semaines.

Source: San Francisco Chronicle

La ville de Bend, dans l'Oregon, est devenue une ville dortoire pour quelques personnes, d'après CNBC. Certains font les 10 heures de route, tandis que d'autres optent pour un vol de 70 minutes.

Source: CNBC et Business Insider

La crise du logement à San Francisco a fait augmenter le nombre de sans-abris. Il y a 7500 personnes qui vivent dans la rue, et plus encore se réfugient chez des amis ou des membres de leur famille.

Source: San Francisco Chronicle

Les camps de tentes se multiplient dans San Francisco. Résultat, le centre ville est plus contaminé par les seringues, les détritus et les matières fécales que certains bidonvilles les plus pauvres du monde.

Source: NBC Bay Area et Business Insider

Malgré tout cela, il y a encore de la demande pour les logements à San Francisco, et des gens paient les prix demandés.

Version originale: Melia Robinson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 7 villes européennes où les prix de l'immobilier augmentent le plus vite

VIDEO: Voici les villes les plus isolées au monde

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Comment les Prix EDF Pulse ont contribué à faciliter les levées de fonds de 2 startups, et à accélérer leur développement

  1. b4b4

    Quelle vie magnifique j'espère que bientôt ils payeront pour respirer l'air de San Francisco et au prorata du volume de la cage thoracique de chacun. Voilà donc le rêve américain !

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL