L'image de quelqu'un qui travaille sur un projet, enfermé à la maison, un samedi après-midi ensoleillé, n'inspire pas vraiment l'idée d'un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

One pense plutôt : pauvre accro du boulot, quel "workaholic."

Mais pour l'auteur Laura Vanderkam, il faut remettre en cause ce préjugé, ainsi que cette appréhension à l'idée que si vous aussi, vous commencez à travailler le week-end, votre équilibre entre travail et vie personnelle va disparaître.  

Plutôt, elle défend l'idée que de travailler sur certaines tâches le week-end permet de réduire le stress, booster une carrière et même facilite un bon équilibre en travail et vie privée. 

Laura Vanderkam a signé de nombreux ouvrages sur la gestion du temps et la productivité, dont le récent "I Know How She Does It" (Je Sais Comment Elle Fait). Elle y décrit ce qu'ella a appris en demandant à des femmes qui gagnent bien leur vie de tenir un journal détaillé. Elle a réuni ces registres chronologiques dans un "Mosaic Project", où la mosaïque désigne les 168 heures d'une semaine.

"Les week-ends peuvent être un levier précieux pour gérer son équilibre de vie", à indiqué Laura Vanderkam à Business Insider.

"Certaines personnes pensent que le bureau doit être le burau, la maison doit être la maison, et que les deux univers ne doivent jamais se rencontrer — et pourquoi pas", a-t-elle ajouté. "Mais de nombreuses personnes réalisent que travailler un peu le week-end peut vous procurer une vie plus équilibrée en semaine."

Par exemple, si vous travaillez deux heures le samedi matin et le dimanche soir, vous pourrez peut-être partir une heure plus tôt chaque jour de la semaine. Cela veut dire que vous pouvez aller chercher les enfants à l'école, préparer un dîner ou aller au sport. 

Bien sûr, ajoute Laura Vanderkam, "il ne s'agit pas de travailler le week-end pour le plaisir de travailler le week-end."

Elle propose d'utiliser le samedi matin pour "prendre le temps de la réflexion" sur un problème complexe, parce qu'il n'y a personne opur vous embêter avec des emails ou vous distriaier. Et d'utiliser le dimanche soir pour préparer la semaine qui arrive. 

A noter que la plupart des femmes qui tenaient leurs registres d'emploi du temps ne travaillaient pas plus d'une heure en tout le week-end. Mais au moins une femme qui travaillait quelques heures de plus le week-end, pour pouvoir partir plus tôt la semaine et aller chercher son enfant à la crève, assurait se sentir moins stressée ainsi.

"Dans le contexte de cette mosaïque complète, travailler le week-end peut parfois être moins stressant que de ne pas travailler le week-end", écrit Laura Vanderkam.

Version originale : Shana Lebowitz/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ce que gagne un product manager chez Facebook — et pourquoi il ne se sent pas riche pour autant