Le patron d'Uber se met en congé après une enquête explosive qui a conduit à 20 licenciements

Le DG d'Uber Travis Kalanick. REUTERS/Danish Siddiqui/

Le DG d'Uber Travis Kalanick va se mettre en congé pour "travailler sur lui" et gérer le drame familial qui le touche, d'après un mail envoyé aux employés de l'entreprise.

Lorsqu'il reviendra chez la plateforme de commande de chauffeur privé, Kalanick se verra retirer certaines responsabilités et le conseil d'administration va nommer un président indépendant pour "limiter son influence", rapporte Bloomberg.

On ne sait pas encore quand il va revenir. Uber n'a pas immédiatement répondu à une demande de réaction.

"De récents événements m'ont fait réaliser que les gens sont plus importants que le travail, et que j'ai besoin de prendre un peu de temps pour faire le deuil de ma mère, que j'ai enterrée vendredi, pour réfléchir, pour travailler sur moi, et me concentrer sur la constitution d'une équipe dirigeante hors pari", a indiqué Travis Kalanick dans cet email, obtenu en premier par Recode.

Le directeur général d'Uber étudiait la question d'un congé temporaire de la direction de l'entreprise, qui  a enchaîné les crises et les scandales. L'idée d'un retrait s'est renforcée après que sa mère décède dans un accident de bateau récemment.

Kalanick aurait pris sa décision de partir à la dernière minute. Quelques heures avant un réunion prévue mardi, Kalanick n'avait semble-t-il pas encore décidé de ce qu'il voulait faire.

L'annonce de son départ est arrivée au moment où l'entreprise s'apprêtait à présenter aux employés les conclusions d'une enquête menée par Eric Holder, ex-ministre de la Justice sous Barack Obama, sur la culture d'entreprise d'Uber. 

Eloigner Kalanick de l'entreprise n'était pas une recommandation du très attendu rapport Holder, mais quelque chose qui avait été évoqué par le conseil d'administration d'Uber avec le DG lors d'une réunion d'urgence convoquée dimanche 11 juin.

Dans son enquête interne, l'ex-procureur Eric Holder a recommandé que les responsabilités de Travis Kalanick soient réexaminées et redistribuées.

"Le conseil d'administration devrait évaluer dans quelle mesure certaines responsabilités historiques de M. Kalanick devraient être partagées ou transférées à d'autres membres de l'équipe de direction", dit son rapport. 

Il préconise aussi de poursuivre la recherche d'un directeur opérationnel qui pourrait être un associé du DG, mais qui serait concentré sur l'exécution au quotidien et la culture d'entreprise.

"Pour que Uber 2.0 réussisse, le plus important est que je consacre mon temps à construire une équipe de direction", a indiqué Kalanick dans son email. "Mais si nous travaillons sur Uber 2.0, je dois aussi travailler sur Travis 2.0 pour devenir le leader dont cette entreprise a besoin et que vous méritez."

Version originale: Biz Carson/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La crise chez Uber prend un nouveau tournant aujourd'hui — voici pourquoi

VIDEO: Comment des clubs comme Columbia House et BMG Music Services pouvaient vendre 12 CD pour 1$