Twitter envisage de lancer une nouvelle version "premium" de son logiciel Tweetdeck, qui serait destinée aux professionnels.

Le réseau social pourrait pour la première fois demander à certains utilisateurs de payer un abonnement, a annoncé jeudi 24 mars le réseau social de microblogging.

D'après un journaliste du New York Times, Twitter envisage faire payer 19,99 euros par mois les utilisateurs "premium" qui auraient accès à :

  • Des contenus exclusifs
  • Des outils de listes améliorés et plus performants pour catégoriser des utilisateurs par intérêt, région, etc
  • La gestion de plusieurs comptes Twitter — de manière sécurisée et à plusieurs
  • Des outils d'analyse plus poussés pour "mieux comprendre les conversations" qui émergent sur Twitter
  • L'importation de listes qui viennent de sources externes
  • Aucune publicité.

Le mois dernier, le site revendiquait 319 millions d'utilisateurs dans le monde.

Mais contrairement à Facebook, le premier réseau social au monde, Twitter n'est jamais parvenu à dégager des bénéfices avec un modèle économique fondé sur la publicité, en dépit d'une forte popularité auprès des célébrités.

Comme la plupart des réseaux sociaux, depuis sa création il y a 11 ans, Twitter est gratuit et s'est jusqu'ici attaché à accroître sa base d'utilisateurs dans l'espoir de se financer par la publicité.

Certains utilisateurs de Tweetdeck, un logiciel doté d'une interface graphique permettant de consulter et de gérer plusieurs comptes Twitter, pourraient ainsi devoir payer un abonnement.

Twitter mène une étude "pour évaluer l'intérêt pour une nouvelle version améliorée de Tweetdeck", a déclaré la porte-parole du groupe, Brielle Villablanca, sans préciser si le site envisageait de facturer des frais à tous ses utilisateurs.

Un journaliste du New York Times avait auparavant publié une capture d'écran de ce qui serait le nouveau Tweetdeck et laissé entendre que cette version serait dépourvue de publicité.

D'autres réseaux sociaux, tels que LinkedIn, racheté l'an dernier par Microsoft, ont déjà lancé des versions payantes qui offrent à leurs abonnés un meilleur accès et des données supplémentaires.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Des activistes ont lancé une appli pour 'bloquer le tyran' Donald Trump sur Twitter