Darren Weaver

  • Uber a dit qu'il allait remplacer ses nombreux opérateurs en charge de surveiller sa flotte de véhicules autonomes sur la route, après qu'un de ses véhicules a mortellement heurté une piétonne en Arizona, en mars dernier. 
  • La société de service de VTC recrute 55 "spécialistes de mission" qui remonteront des données techniques et du feedback aux développeurs. 
  • Uber a opéré à des changements radicaux de son service de véhicules autonomes depuis l'accident mortel en Arizona. Depuis, la société a suspendu son programme dans plusieurs états et licencié une centaine de personnes. 

Uber est en train de remplacer les conducteurs qui surveillaient les véhicules autonomes de la société lors de tests sur route et les remplace par des douzaines de techniciens spécialisés. 

Ce tournant survient après un accident en mars dernier, dans lequel un véhicule Uber équipé du logiciel de conduite autonome de la société a mortellement heurté une piétonne en Arizona. La société de service de VTC a depuis suspendu son programme dans plusieurs états des États-Unis, dont l'Arizona, la Californie et la Pennsylvanie. Des centaines de ces conducteurs ont été licenciés.

Uber dit qu'il n'abandonne pas pour autant le développement de véhicules autonomes, et prévoit de reprendre la route à Pittsburgh le plus tôt possible. Un porte-parole d'Uber a dit dans un communiqué envoyé par email à Business Insider: "Notre équipe reste engagée dans le développement d'une technologie de conduite autonome sûre, et nous espérons revenir sur les routes publiques dans les mois à venir". 

La société de service de VTC a dit qu'elle allait engager 55 "spécialistes de mission" avec de l'expérience sur route et sur circuit. Ils devront remonter des données techniques et du feedback aux développeurs d'Uber. 

Le programme de véhicules autonomes d'Uber rencontre des difficultés depuis son lancement en décembre 2016 à San Francisco. À l'époque, la société était en conflit avec la ville et les autorités publiques. Un véhicule comprenant son logiciel de conduite autonome a été signalé en train de griller un feu rouge le jour de son lancement

D'après un article du New York Times, les employés d'Uber se sont empressés de montrer à leur nouveau DG, Dara Khosrowshahi, leur véhicule autonome, sans pépins, juste avant l'accident mortel en Arizona. 

De son côté, Uber insiste sur le fait qu'il a pris au sérieux les recommandations de sécurité provenant des examens internes de son programme de véhicules autonomes.

Version originale: Bryan Logan/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La conductrice du Uber autonome qui a tué une femme dans l'Arizona regardait 'The Voice' sur Hulu juste avant l'accident

VIDEO: Bienvenue dans le plus grand Lego store du monde