On peut maintenant louer des vélos ebike de Jump directement sur l'appli Uber. Jump Bike.

  • Pour la première fois, Uber permet à ses utilisateurs de louer des vélos grâce à son application. 
  • Les vélos proviennent du service de location de vélos électriques, Jump, qui teste son produit à San Francisco. 

Uber est sur le point d'offrir aux habitants de San Francisco une alternative pour parcourir la ville: à vélo. 

Dès la semaine prochaine, le géant du VTC va laisser ses utilisateurs louer des bicyclettes électriques depuis son application — c'est la première fois qu'Uber offre cette option. 

Les vélos n'appartiennent pas à Uber. Ils sont la propriété de Jump, un service de location de vélos qui peuvent également être loués depuis sa propre application. Jump va déployer 250 vélos électriques dans la ville californienne pour une période d'essai de 18 mois — avec potentiellement 250 vélos supplémentaires déployés au bout de neuf mois d'essai. 

Contrairement au système de partage de bicyclettes de Ford, GoBike, déjà mis en place à San Francisco, les vélos de Jump sont électriques et sans borne. En utilisant l'appli — Uber ou Jump — il sera possible de trouver la bicyclette la plus proche, la déverrouiller et l'emprunter pour aller n'importe où. Il suffit ensuite de la verrouiller grâce à son mécanisme antivol intégré. Pendant un temps, ce genre de bicyclettes sans bornes était perçu comme une nuisance, car dans certaines villes, des bicyclettes étaient jetées un peu partout dans les rues.

Le système d'antivol de l'ebike de Jump. Jump Bike

"Notre mission à JUMP Bikes est de concevoir la bicyclette que vous désirez", a écrit Ryan Rzepecki, le DG de Jump, dans un billet de blog. "Une bicyclette qui vous emmènera toujours plus loin et plus vite, et qui sera la plus amusante à prendre en mains. Une bicyclette que vous n'aurez pas besoin de posséder, qui ne vous coûtera rien à l'entretien, et qui sera toujours là quand vous en aurez besoin. Si nous remplissons notre mission, nous verrons donc plus de gens à vélo — et donc, des villes plus vertes, accessibles et saines". 

Il y a une liste d'attente pour obtenir l'un de ces vélos, et le premier programme de test est fait à très petite échelle. En comparaison, ce sont 7000 GoBikes de Ford qui seront dans les rues de la baie de San Francisco d'ici la fin de l'année 2018.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La startup de partage de vélos Gobee.bike annonce son départ de Lille, Reims et Bruxelles après seulement 3 mois

VIDEO: Ce nouvel entraînement sportif sur l'eau se pratique sur un matelas flottant — voici une séance d'Aquaphysical