L'appli Google Photos vous a peut-être déjà surpris en présentant une vidéo compilant photos et vidéos de votre enfant le jour de son anniversaire.

Pour réaliser cette prouesse, l'appli de Google utilise le "machine learning" ou "apprentissage automatique". Il permet aux algorithmes "d'apprendre sans être explicitement programmés".

Alphabet, la maison-mère de Google, mise sur le machine learning pour générer de nouveaux revenus. Au troisième trimestre 2016, les recettes publicitaires représentaient 16,1 milliards de dollars sur un chiffre d'affaires de 22,3 milliards de dollars. Mais la part des autres activités, dont le machine learning, ne cesse de progresser.

Mardi, lors du World Web Forum de Zurich, le Suisse Urs Hölzle, responsable des infrastructures de Google, a expliqué comment le machine learning permettait à Google de gagner de l'argent, rapporte le quotidien suisse Le Temps

Google propose depuis mars 2016 à des entreprises de "louer des capacités de calculs et d'intelligence artificielle", a expliqué Urs Hölzle:

"Le machine learning pourra vous permettre, si vous n'y connaissez rien en tabulateur ('spreadsheet'), de demander simplement à votre document: 'Combien ai-je vendu d'exemplaires de tel article en promotion vendredi passé?'"

Google peut ensuite mettre au point un modèle permettant de prédire quel article a le plus de chances de se vendre s'il est mis en promotion un vendredi, en procédant ainsi:

  • L'entreprise fournit à Google des données concernant les ventes des articles mis en promotion tous les vendredis; 
  • Google traite et analyse ces données;
  • Et entraîne un algorithme qui saura faire des prédictions sur les ventes à venir.

Parmi les clients des solutions de machine learning de Google, on retrouve le fabricant suisse de parfums et d'arômes Givaudan, le groupe de médias privé suisse Tamedia ou encore la société de matériaux de construction LafargeHolcim.

"Nous ne sommes qu’au début de ce processus et encore très peu d’entreprises font appel à de tels services. Le potentiel est énorme", a indiqué Urs Hölzle.

Par ailleurs, l'ingénieur suisse assure que le domaine de l'apprentissage automatique progresse de jour en jour, et rapidement:

"Ces douze derniers mois, des progrès importants ont été effectués. Mais nous voulons aller plus loin: vous devriez être capable, sur le chemin du retour à votre domicile, de commander de la voix un plat indien à livrer chez vous. Cela parait simple, or cela demeure très compliqué. Mais nous progressons vite."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le fondateur d’une startup spécialisée dans l’intelligence artificielle a une explication simple aux coups de folie des robots