Si vous regardez "Shark Tank", vous savez qu’il y a plein de comportements et caractéristiques qui peuvent rebuter les investisseurs potentiels.

Parmi ceux-ci : l’impudence, le suivisme, le manque d’expérience, l’idéalisme - pour n’en citer que quelques uns.

En revanche, c’est beaucoup plus difficile de déterminer ce qui attire les investisseurs et les décide à soutenir le projet d’un entrepreneur.

Même David Rose, serial entrepreneur et business angel, qui a participé à la création ou au financement de plus de 100 entreprises, dit qu’il est difficile de dire précisément quelle qualité fait la différence pour lui.

Mais au fil du temps, Rose a appris à identifier un indicateur annonciateur de succès : qu’ont-ils déjà créé ?

Rose est le fondateur et CEO de Gust, qui propose une plateforme et communauté pour entrepreneurs et investisseurs early-stage. Il est aussi l’auteur de deux livres, dont le récent The Startup Checklist.

"Si vous arrivez à passer un quart de siècle sans avoir jamais rien créé vous-même, cela me dit quelque chose. Peu importe ce que vous ayez lancé — ça peut être une collecte de fonds à but caritatif ou un club de sport dans votre école ou n’importe quoi d’autre. Montrez-moi, dites-moi, aidez-moi à comprendre ce que vous avez lancé. Parce que ce que les entrepreneurs font c’est avoir une idée puis la mettre en oeuvre. Ils se lèvent de leur chaise et partent faire quelque chose."

Rose dit qu’il est plus enclin à investir dans un entrepreneur qui a pris une initiative plutôt qu’en quelqu’un qui a passé des années à acquérir des connaissances sans les mettre en pratique.

"Il y a de nombreux ‘wantpreneurs’ (des gens qui se rêvent entrepreneurs NDT) qui sont plein de bonnes intentions et adorent l’idée d’une startup", poursuit-il.
"Ils connaissent l’industrie par coeur, ont lu tous les livres, connaissent tout ; mais ils n’ont jamais rien fait. Et c’est là que le bât blesse Je préfère quelqu’un qui n’a pas tout lu… mais qui à la place est allé tenter quelque chose."

Des études montrent que, comparés à des entrepreneurs moins aguerris, les serial entrepreneurs sont davantage susceptibles de réussir leurs entreprises - peu importe qu’ils aient échoué ou réussi dans le passé.

Comme Rose le dit, "avoir l’expérience d’un serial entrepreneur est soit neutre soit positif. Ce n’est jamais négatif, même si vous avez échoué."

Pour résumer : si vous avez des aspirations entrepreneuriales, ne passez pas votre temps à lire et réfléchir à lancer quelque chose. Plutôt allez-y et essayez —l’expérience vous donnera quoiqu’il arrive un avantage quand vous rencontrerez un investisseur potentiel.

Version originale : Shana Lebowitz / Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Cette valise motorisée vous permet de rouler à 3,5 km/h dans les couloirs des aéroports