Robot

REUTERS/Rick Wilking

80% des entreprises qui sont en train d'adopter l'intelligence artificielle (IA) promettent de garder et former à nouveau leurs employés, selon un rapport de l'entreprise tech et de conseil Infosys.

Le groupe a sondé 1600 "décideurs haut placé" de quelques unes des plus grandes entreprises dans le monde dans le cadre de son rapport "Amplifier le potentiel humain: vers une intelligence artificielle raisonnée", publié ce mardi.

Selon cette étude, les entreprises internationales comptent adopter l'intelligence artificielle pour doper significativement leur chiffre d'affaires et rendre leurs organisations plus efficaces.

Par ailleurs, 39% des entreprises qui "utilisent déjà ou ont l'intention de recourir à l'intelligence artificielle" pensent que leur chiffre d'affaires aura été boosté d'ici trois ans à peine. 

Mais, le principal sujet d'inquiétude soulevé est la question de l'avenir de ceux qui vont perdre leur travail en raison de l'automatisation accrue. 

Le Forum économique mondial (WEF) a publié en 2016 un rapport intitulé "Le futur des emplois" dans lequel l'organisme indique que d'ici 2020, 7,1 millions d'emplois pourraient être détruits à cause des licenciements, de l'automatisation ou de la désintermédiation.

Bien que la création de 2,1 millions de nouveaux postes — principalement dans des domaines spécialisés comme l'informatique, les mathématiques, l'architecture et l'ingénierie — pourrait compenser une partie de ces emplois perdus, cela reviendrait quand même à une réduction nette de 5 millions d'emplois. 

Dans son rapport de référence "Global Risks" 2017, le WEF a dit que le plus gros risque auquel est confrontée l'économie mondiale est le chômage ou le sous-emploi — notamment à cause de l'augmentation de l'automatisation dans le travail. 

Mais selon le rapport d'Infosys, il semble que beaucoup d'entreprises s'engagent — du moins pour l'instant — à aider les travailleurs existants à retrouver une autre fonction au sein des entreprises. 

Voici les principales réponses issues de ce rapport: 

  • 76% citent l'IA comme fondamentale au succès de leur stratégie d'entreprise.
  • 64% pensent que la croissance future de leur entreprise dépend de l'adoption à grande échelle de l'IA.
  • 62% estiment que "des normes éthiques strictes sont nécessaires pour assurer le succès de l'IA — la plupart des personnes interrogées semblent optimistes au sujet du redéploiement des employés transférés avec du travail de plus haute qualité."
  • 85% ont l'intention de former les employés au sujet de l'utilisation et des bénéfices de l'IA. 
  • 80% des entreprises qui ont déjà prévu de remplacer des postes occupés par des humains par des robots "vont former à nouveau ou redéployer ces employés."

"L'adoption de l'IA est en train de décoller et nous sommes impatients de voir les investissements dans l'IA que les entreprises sont progressivement en train de faire pour en retirer un changement important et créatif. Les réussites sont remarquables et les opportunités que l'IA engendre sont vastes. Alors que nous voyons que l'IA mûrit et gagne de la vitesse, notre recherche montre que dans les quatre prochaines années, il y aura encore plus d'intérêt et d'optimisme général sur la valeur et les bénéfices importants qui peuvent être retirés de l'adoption de l'IA", a confié Sandeep Dadlani, président et chef d'Americas à Infosys.

"En tant qu'industrie, nous devons prendre les mesures nécessaires pour que l'IA se développe de manière morale et éthique à travers tous les segments de la société et que les salariés soient activement impliqués et puissent profiter de la formation nécessaire pour être au cœur même de ce voyage."

Version originale: Lianna Brinded/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Benoît Hamon explique ce qu'il veut dire par 'taxer les robots' — et cela révèle quelque chose d'inquiétant pour l'emploi

VIDEO: Cet homme se fait retirer un tatouage de son visage avec une chirurgie au laser — c'est impressionnant