REUTERS/Eduardo Munoz

Certains matériaux innovants pourraient révolutionner l'industrie du futur, à l'image du graphène — à la fois ultra flexible et résistant — qui pourrait faire plier vos smartphones.

C'est désormais également le cas du verre autorégénérant qu'un chercheur japonais de l'Université de Tokyo (Japon) a réussi à fabriquer, par hasard, rapporte l'AFP, citée par nos confrères suisse du Temps.

Ce verre organique est capable de se réparer tout seul en pressant ses bouts brisés ensemble pendant 30 secondes, à température ambiante.

Cette découverte pourrait permettre de doubler voire de tripler la durée de vie de certains objets en verre, comme les vitres de voitures ou les matériaux de construction.

Le chercheur précise en revanche que l'utilisation de ce verre pour les smartphones sera peu probable, puisqu'un autre type de verre, d'origine minérale, est privilégié dans le secteur.

Cette découverte est par ailleurs une première dans le monde, puisque comme le précise l'AFP, d'autres chercheurs avaient déjà réussi à démontrer des propriétés similaires avec du caoutchouc ou des gels mais jamais avec du verre — qui plus est n'a pas été refondu au préalable.

Seul hic: ce verre autorégénérant ne peut en revanche résister aux températures élevées. A partir de 40-45 degrés Celsius, il perd de sa résistance.

Le Japonais Yu Yanagisawa a réussi cet exploit alors qu'il travaillait sur des adhésifs capables de fonctionner sur des surfaces mouillées.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Plongez au coeur de la 'Facebook House' de Palo Alto où Mark Zuckerberg a vécu et qui est désormais la Mecque des apprentis entrepreneurs

VIDEO: Johnny Depp dépense 2M$ en un mois — voici ce qu'il fait