Voici l'Akademik Lomonosov, un bateau abritant un réacteur nucléaire. Il sera emmené dans l'Arctique pour servir à alimenter des plateformes pétrolières. Les associations de défense de l'environnement et les militants anti-nucléaire s'inquiètent du risque d'accident.

Ci-dessous, une transcription de la vidéo.

Les Russes ont eu une idée de génie: créer une centrale nucléaire flottante...

Ils ont mis à l'eau ce bateau-centrale, qui doit aller s'installer dans l'Océan Arctique. L'Akademik Lomonosov, c'est son nom, mesure 144m de long et 30 de large. Il a déjà été surnommé par Greenpeace le "Tchernobyl flottant".

"Sa coque à fond plat le rend particulièrement vulnérable aux tsunamis", explique l'ONG. "Il ne peut pas bouger tout seul. S'il se détache de ses amarres, il ne pourra pas éviter les obstacles comme les icebergs ou d'autres bateaux."

L'agence nucléaire russe a assuré que ce réacteur était "invincible". Un accident nucléaire sur l'eau serait catastrophique pour l'environnement. Le bateau doit garder à bord des déchets radioactifs très dangereux.

La centrale doit être remorquée de Saint-Petersbourg à Mourmansk où ses réacteurs seront chargés. Les pays voisins, la Finlande et la Norvège, s'inquiètent du passage de cette centrale flottante.

L'Akademik Lomonosov sera ensuite emmené à l'extrême est du pays, dans l'Arctique. La centrale doit pouvoir alimenter une ville de 100.000 habitants en électricité. Elle servira surtout à fournir de l'électricité à des plateformes pétrolières.

La Russie prévoit de construire sept autres centrales flottantes.

Suivez Loopsider sur Facebook et Twitter.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les villes de plus de 14 millions d'habitants les plus polluées dans le monde, selon l'OMS

VIDEO: Cette tente vous empêchera d'avoir peur de camper seul(e) la nuit — voici pourquoi