Réplique d'un bitcoin posée sur la carte-mère d'un PC. Thomson Reuters

  • La légende autour de l'origine du Bitcoin suscite beaucoup d'engouement.
  • La première ligne de code de la toute première transaction en bitcoin contient un titre du Times.
  • Il dit: "Le chancelier de l'Echiquier au bord d'un deuxième plan de sauvetage des banques".

"Je ne comprends pas". C'est la première réaction qu'ont la plupart des gens lorsque le sujet du Bitcoin est abordé dans une discussion de comptoir. 

S'en suit une tentative comique de l'un des interlocuteurs, à essayer d'expliquer le blockchain, les hashes et les réserves de valeur. Et rares sont les fois où il parvient à rendre cela clair pour tout le monde.

Mais si vous voulez convier quelqu'un d'autre, il serait plus judicieux de parler de comment il a été créé, plutôt que de comment il fonctionne.

Pour cela, l'économiste en chef de ABC Bullion Jordan Eliseo est votre homme.

Dans une présentation très claire en 45 slides, Eliseo parvient plus ou moins à éclaircir tous les points à savoir à propos de la création de monnaie la plus folle de l'Histoire. Si vous êtes prêt à le lire, tout est ici.

Mais d'abord, le spécialiste vous donne les trois "principales motivations" de la création de cette monnaie.

La première, "un réel désir d'exploiter le pouvoir de la technologie du bout des doigts" dans le but de changer le système de paiement. Dans la même veine qu'Amazon a changé la distribution, et Uber le transport. Parce que maintenant, nous pouvons fondamentalement le faire.

La troisième, pour répondre à la question "Qu'est-ce que la monnaie", dans un monde où il n'y a rien de pire que les taux d'intérêts négatifs.

Mais la seconde raison pour laquelle Eliseo pense que le Bitcoin existe est la plus intéressante, et la plus pertinente — la voici: 

Une du Times disant: "Le chancelier de l'Echiquier au bord d'un deuxième plan de sauvetage des banques". The Times

C'est légendaire chez les fans de bitcoins, le genre de choses que vous pourriez trouver sur les murs des bureaux des Winklevii. 

D'après Reuters, la phrase "Le chancelier de l'Echiquier au bord d'un deuxième plan de sauvetage des banques" est imbriquée dans le code du tout premier bloc du registre de transactions du Bitcoin.

D'après Eliseo, Satoshi Nakamoto, son créateur, "était très mal à l'aise face aux excès financiers qui se sont accumulés à l'économie mondiale et au système bancaire pré-crise financière mondiale, et cherchait donc à apporter une autre interprétation".

Si vous cherchez la bonne accroche pour débuter une discussion de bar autour du Bitcoin, vous ne pourriez pas faire pire que de la commencer avec ce ressentiment:

'Eh bien... Satanées banques, hein ?'

Vous savez tout sur le sujet, maintenant. Tout, mis à part comment débuter sur le marché.

Version originale: Peter Farquhar/Business Insider Australia

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La consommation en électricité utilisée pour générer des bitcoins cette année dépasse celle de 159 pays