Xavier Niel dit que 2 startups sur 10 qui le sollicitent 'font le même truc'

Xavier Niel à Station F le 17 janvier 2017. REUTERS/Philippe Wojazer

Le fondateur de Free Xavier Niel, qui a récemment ouvert Station F, l'autoproclamé plus grand campus de startups au monde, investit régulièrement dans des startups via Kima Ventures, le fonds d'investissement qu'il a cofondé en 2010 avec Jérémie Berrebi.

Dans une interview publiée ce lundi 2 octobre 2017 dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, l'entrepreneur français raconte qu'il reçoit environ 50 dossiers par semaine et qu'il investit en moyenne dans deux ou trois startups par semaine.

Il a ensuite fait un constat assez frappant sur le monde entrepreneurial d'aujourd'hui: 

"Chaque jour, on a 20% de startups qui font le même truc."

Pour choisir les entreprises dans lesquelles il va investir, Xavier Niel essaie donc "d'éviter les modes", "mise plutôt sur des idées vraiment nouvelles" et surtout regarde qui se trouve derrière les projets.

Au sujet des entrepreneurs, l'homme d'affaires, qui est la 9e personne la plus riche de France selon Forbes, a d'ailleurs souligné que c'était une bonne chose qu'ils n'aient "pas tous un parcours parfait et linéaire": 

"C'est ce qui vous renforce et vous fabrique. On n'est que l'accumulation de nos échecs. Sur la base de ces erreurs, vous êtes capables de créer. Le jour où vous avez un gros problème, vous êtes content d'en avoir eu plein de petits."

Il a ainsi développé son point de vue: 

"Le souci avec les jeunes créateurs d'entreprises que l'on trouve brillants est qu'ils n'ont pas assez souffert. Vous avez 20 ans, tout est blanc, idyllique. C'est bien, vous avez une forme de naïveté et d'énergie, mais vous n'avez pas l'épaisseur du cuir pour résister. Un micro problème administratif vous semble soudainement une montagne."

Rappelant que "les Français sont parmi les plus faibles investisseurs", Xavier Niel a enfin défendu une mesure pour encourager les gens à investir davantage dans les startups: "faire disparaître toute forme de taxation sur l'argent investi comme le "love money" (NDLR: soutien financier des proches)".

Selon Crunchbase, Kima Ventures a déjà effectué 433 investissements dans 378 entreprises dans le monde dont notamment la startup basée à San Francisco Gorgias, l'expert de la digitalisation des processus RH pour les PME PayFit ou encore Proprioo et Kawa.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 4 pays s'opposent à l'initiative proposée par la France pour taxer davantage les GAFA en Europe

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Entrepreneurs: 6 conseils à suivre quand on démarre

  1. Ben

    genre... 1 sur 5 quoi !?

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL