Nous sommes 'vraiment très loin de construire une machine vraiment intelligente', explique le patron français de l'IA chez Facebook

Yann LeCun fait une présentation sur le deep learning en 2015. YouTube/USI events

Yann LeCun, le responsable de la division d'intelligence artificielle (IA) de Facebook, considère que nous sommes "vraiment très loin de construire une machine vraiment intelligente", a-t-il expliqué à The Verge dans une interview du 26 octobre 2017.

Ce Français expert en IA travaille sur des systèmes de traduction ou de légende automatisées pour Facebook, qu'il a rejoint en 2013.

Selon lui, les progrès que l'on connaît aujourd'hui en matière d'intelligence artificielle — des voitures autonomes au programme AlphaGo capable de battre les meilleurs joueurs de Go — fonctionnent car elles ont une application "très restreinte", dans un contexte bien précis.

"Elles sont entraînées pour un but bien particulier", souligne Yann Lecun, avant de continuer:

"Quand les gens considèrent qu'AlphaGo est un grand pas vers une 'intelligence généralisée', ils se trompent. Ce n'est pas le cas. Ce n'est pas parce qu'une machine peut battre des humains au Go qu'il va y avoir des robots intelligents qui se baladent dans la rue. Ça n'aide même pas à résoudre cette question, c'est un enjeu totalement séparé."

Il remarque tout de même que les algorithmes sont moins souvent comparés au robot de "Terminator" qu'auparavant, notamment dans les médias, et que l'on commence à comprendre que l'on est encore loin d'atteindre un tel niveau de rapprochement entre les robots et les humains.

"Par conséquent, certaines personnes se posent des questions beaucoup trop prématurées. Ça ne veut pas dire qu'on ne doit pas y penser, mais il n'y a pas de danger, à court ou moyen terme. Il y a des risques dans le département de l'IA, mais pas des scénarios de type 'Terminator'", continue-t-il.

Plusieurs patrons de la tech, comme Elon Musk ou Bill Gates, ont à l'inverse alerté plusieurs fois le public sur les dangers de l'intelligence artificielle. Jody William, prix Nobel de la paix, s'est également engagée contre les "robots tueurs" — des armes automatisées qui prendraient des décisions toutes seules — via l'organisation "Stop Killer Robots".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 11 secteurs les plus menacés par l'intelligence artificielle

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Entrepreneurs: 6 conseils à suivre quand on démarre

  1. Valuable information! Looking forward to seeing your notes posted. The information you have posted is very useful. Keep going on, good stuff. Thank you for this valuable information.

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL