Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

10 informations que vous ignoriez probablement sur Elon Musk

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

10 informations que vous ignoriez probablement sur Elon Musk
Les 49 premières années d'existence de l'ingénieur n'ont pas été de tout repos. © SP/Tesla

Le fantasque Elon Musk, PDG de Tesla et SpaceX, connaît une existence pleine de soubresauts. D'une enfance sud-africaine solitaire et rythmée par les brimades de camarades de collège au statut de deuxième homme le plus riche de la planète, les 49 premières années de l'ingénieur n'ont pas été de tout repos.

L'historien Luc Mary, dans sa biographie "Elon Musk, l'homme qui invente notre futur" (L'Archipel. 240p., 18€), paru le 6 mai en librairie, raconte l'ascension de l'homme qui entend faire de l'Humanité une espèce multiplanétaire.

Ambitieux, tyrannique, blagueur... Les qualificatifs ne manquent pas lorsqu'il est question du trublion de la Silicon Valley. Si sa vie privée tumultueuse a souvent fait les gros titres des tabloïds, Elon Musk a aussi dû faire face — comme tout un chacun — à des fêlures, au deuil et à la maladie.

À lire aussi — Elon Musk a une vie privée chaotique — ce qu'il faut savoir de ses multiples liaisons, ruptures et divorces

De son souhait d'installer une serre sur Mars à la perte de son premier enfant, voici 10 informations méconnues de la vie et de la carrière d'Elon Musk :

Un vrai rat de bibliothèque

Tumisu/Pixabay

"Elon a toujours été un penseur introverti. Donc, là où beaucoup de gens iraient dans une grande fête et passeraient un bon moment, boiraient et parleraient de toutes sortes de choses comme le rugby ou le sport, vous trouveriez qu'Elon avait trouvé la bibliothèque de la personne et parcourait ses livres", se rappelait en 2015 le père d'Elon, Errol Musk, auprès de Forbes. "Il trouvait du plaisir à cela, ce qui ne veut pas dire qu'il n'était pas une personne qui faisait la fête de temps en temps".

Durant son enfance solitaire à Pretoria, en Afrique du Sud, Elon Musk se réfugiait dans la lecture, à laquelle il consacrait plusieurs heures par jour. Parmi ses livres de chevet, on trouve notamment "Le Guide du voyageur galactique", oeuvre de science-fiction écrite par Douglas Adams en 1978. "Elon ne jure que par ce space opera loufoque, proche de l’esprit délirant des Monty Python (...) indiscutablement, le 'Guide du voyageur galactique' a forgé son imaginaire, orienté son comportement atypique et déclenché sa passion pour l’exploration spatiale", explique Luc Mary.

En 1994, il imagine une station solaire en orbite

Elon Musk inspecte l'épave d'une fusée Starship après un vol raté, le 10 décembre 2020. Steve Jurvetson/Wikimedia Commons

À l'âge de 23 ans, Elon Musk, alors étudiant à l'université de Pennsylvanie, croit déjà dur comme fer au potentiel de l'énergie solaire. Il rédige ses hypothèses dans un devoir, "Le soleil sera découvert demain". Son idée principale ? Placer une immense station solaire en orbite, qui capterait l'énergie solaire avant de la renvoyer sur Terre grâce à des micro-ondes. "La centrale spatiale déploierait des panneaux de plus de quatre kilomètres d’envergure", écrit Luc Mary. "À 36 000 kilomètres d’altitude, les collecteurs recevraient en effet huit fois plus d’énergie solaire que sur la Terre."

À lire aussi — Elon Musk révèle être atteint du syndrome d'Asperger et vante le dogecoin dans 'Saturday Night Live'

Il a été viré de PayPal durant son voyage de noces

Elon Musk photographié à Menlo Park, en Californie, le 19 juillet 2008. Brian Solis/Wikimedia Commons

Seulement quelques mois après avoir été à la manoeuvre pour fusionner sa société de paiement en ligne X.com avec PayPal, Elon Musk est éjecté de son poste de directeur administratif... en son absence. Au printemps 2000, alors qu'il est en voyage de noces en Australie avec sa première femme, Justine, il apprend son éviction de l'entreprise. Laquelle sera rebaptisée PayPal par son successeur, Peter Thiel. Toujours détenteur de parts dans l'entreprise à succès, il réussit plus ou moins à arrondir les angles avec l'équipe dirigeante, qui va continuer à suivre sa politique commerciale.

Il a réduit en miettes une McLaren F1 à un million de dollars

Une McLaren F1, photographiée à Boston (Massachusetts), en 2005. Wikimedia Commons

En 1999, enorgueilli et lesté de 22 millions de dollars grâce à la vente de sa première entreprise Zip2 à Compaq, Elon Musk s'autorise un caprice à un million de dollars : un coupé McLaren F1, produit à seulement 62 exemplaires dans le monde.

En voulant impressionner un ami, seulement quelques mois plus tard, il perd le contrôle du bolide et heurte un talus à grande vitesse. "Résultat, la McLaren s’envole, se retourne et s’écrase quelques mètres plus loin. Réduite littéralement en bouillie, la voiture de luxe est devenue inutilisable. Fort heureusement, les dégâts ne sont que matériels", raconte Luc Mary.

À lire aussi — Elon Musk, invité au 'Saturday Night Live', a profité d'un traitement à la limite de la complaisance

Il s'est difficilement remis du paludisme

Elon Musk accompagné de l'ancien président américain, Barack Obama, lors d'une visite sur le site spatial de Cap Canaveral, en Floride, le 15 avril 2010. Glenn Research Center/Wikimedia Commons

Elon Musk contracte le paludisme lors d'un voyage en Afrique du sud en janvier 2001. Il luttera durant six mois contre la maladie, perdant plus de vingt kilos. "(...) Elon s'est presque vu mourir", raconte Luc Mary.

Il voulait installer une serre sur mars

Elon Musk prononce un discours devant la Mars Society, le 3 août 2006. FlyingSinger/Wikimedia Commons

En 2001, avant même la création de SpaceX, Elon Musk planchait déjà sur plusieurs projets autour de la planète rouge. Après avoir dans un premier temps envisagé d'envoyer des rongeurs sur Mars, le Sud-Africain réfléchit à y implanter une serre. Le projet est baptisé "Mars Oasis".

"Afin de passionner le public et notamment les plus jeunes, Elon envisage de filmer 'en direct' la pousse des plantes sur Mars. Pour couronner le tout, elles produiraient de grandes quantités d’oxygène, un processus qui à long terme pourrait rendre l’atmosphère martienne respirable", écrit Luc Mary. Le millionnaire d'alors était même prêt à investir 30 millions de dollars (environ 24,7 millions d'euros) pour atteindre son objectif. Las, le projet a fait long feu.

À lire aussi — Elon Musk espère accélérer le projet d'une ville sur Mars, voici à quoi elle ressemblerait

Son premier enfant est décédé

Daniel Oberhaus/Wikimedia Commons

En 2002, le premier-né de Justine et Elon Musk, Nevada Alexander, décède subitement. Il était seulement âgé de dix semaines.

Un joueur invétéré

Elon Musk lors de participation au Saturday Night Live, le 8 mai 2021. Will Heath/NBC/NBCU Photo Bank via Getty Images

Aux débuts de SpaceX, Elon Musk montrait deux visages à ses employés. Réclamant un investissement de chaque instant, le Sud-Africain imposait des journées harassantes à ses collaborateurs. Mais une fois la nuit venue, le patron volcanique détendait l'atmosphère en partageant des séances de jeux vidéo endiablées avec ses salariés.

Le PDG était alors particulièrement friand des jeux de tirs en réseau. "L’espace de quelques heures, Musk et ses salariés redeviennent de vrais gamins qui ne songent qu’à se marrer et à se divertir tout en buvant du cognac dans de simples verres en plastique", écrit son biographe français.

À lire aussi — Elon Musk estime que le dogecoin pourrait être l'avenir des cryptomonnaies, mais conseille d'investir prudemment

Il envisageait d'installer une Gigafactory Tesla en France

Elon Musk pose aux côtés d'une Tesla dans l'usine du constructeur automobile de Fremont, en Californie, le 1er octobre 2011. Maurizio Pesce/Wikimedia Commons

À l'été 2020, le PDG de Tesla envisageait très sérieusement d'installer une Gigafactory de Tesla en Alsace, plus précisément sur l'ancien site nucléaire de Fessenheim. La proximité avec la frontière allemande ainsi qu'avec une autre usine Tesla, basée aux Pays-Bas, jouaient alors en faveur du Haut-Rhin. Mais l'option sera finalement abandonnée par le constructeur automobile, au profit de Berlin.

Il a abandonné un projet de générateur de texte d'une puissance déconcertante

Elon Musk anime une présentation de Neuralink, sa startup développant des implants cérébraux, le 28 août 2020. Steve Jurvetson/Wikimedia Commons

Jamais avare en mise en garde contre les dangers que représenterait selon lui l'intelligence artificielle, le milliardaire a failli mettre lui-même la menace a exécution. L'une de ses multiples entreprises, OpenAI, a développé au printemps 2020 un générateur de texte hors-norme, fonctionnant grâce au machine learning. Baptisé GPT-3 et d'abord conçu comme un outil de texte prédictif, ce logiciel s'est avéré capable de rédiger des textes d'un style "à faire rougir les meilleurs écrivains", selon Luc Mary.

"Le programme a aussi été utilisé par The Guardian pour écrire un faux article d’actualité que le quotidien a publié dans ses pages intérieures. Le résultat est bluffant : aucune faute d’orthographe, une grammaire et une syntaxe exceptionnelles (...) Pour couronner le tout, une kyrielle de citations bien placées dans le texte. On aurait vraiment cru que l’article avait été rédigé par un journaliste en chair et en os."

Le temps de rédaction de l'article ? 15 secondes.

Elon Musk aurait décidé d'arrêter les recherches sur GPT-3, dont l'utilisation exclusive a été cédée à Microsoft en septembre 2020. Plusieurs chercheurs se sont depuis alarmés de la propension du logiciel à rédiger des textes racistes, sexistes, voire pédophiles.

À lire aussi — Selon Elon Musk, la Seconde Guerre mondiale est 'insignifiante' à côté des problèmes de logistique de Tesla

Découvrir plus d'articles sur :