Publicité

10 métiers parmi les plus recherchés par les entreprises à la rentrée

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les métiers dans le domaine juridique et légal connaissent une forte demande actuellement. © Pxhere
Publicité

La crise sanitaire et l'essor à marche forcée du télétravail qu'elle a imposé ont accru les besoins des entreprises dans certains métiers. Pendant les périodes de confinement, elles ont dû faire face à l'évolution du cadre légal et gérer de nombreuses nouveautés. Des recrutements ont été nécessaires dans les ressources humaines, mais aussi dans les métiers de la paie avec la mise en place notamment du chômage partiel. Et les entreprises ont recherché des profils affichant des compétences juridiques et informatiques pour s'adapter et poursuivre leur activité.

Aujourd'hui, elles continuent de recruter. "Il y a des métiers incontournables, comme le gestionnaire de paye, qui reste un profil rare sur le marché de l'emploi, surtout pour trouver des profils expérimentés dans la mesure où ils sont souvent déjà en poste", relève Alizée Victor, senior manager chez la société de conseil en ressources humaines Robert Half. "D'autres professions ont émergé, comme celle de 'commercial solutions SaaS' (pour vendre de nouveaux logiciels, ndlr)", ajoute-t-elle.

À lire aussi — Voici les 21 métiers du futur

Les métiers dans le domaine juridique et légal connaissent une forte demande actuellement, en raison des opérations de restructurations des entreprises liées à la crise. La recherche de profils en comptabilité, et présentant des compétences en informatique, risque quant à elle de ne pas s'essouffler au cours des prochains mois et années, alors que la loi va évoluer à partir de 2023 : les entreprises vont progressivement toutes devoir passer à la facture électronique.

Les salariés qualifiés plus difficiles à trouver qu'avant la crise

Beaucoup de candidats ont profité des creux d'activité depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020 pour faire des formations sur des outils numériques ou pour améliorer leur niveau d'anglais, afin d'envisager d'éventuelles reconversions professionnelles alors que les entreprises tendent à s'internationaliser.

Reste que les recrutements ne seront pas forcément aisés. Selon un sondage mené par Robert Half auprès de 300 dirigeants français, 32% des employeurs pensent qu'il sera "plus difficile de trouver des salariés qualifiés en 2022, en comparaison aux conditions de marché pré-pandémie".

En attendant, le cabinet de recrutement propose un top 10 des métiers les plus recherchés en cette rentrée 2021, sur la base "des milliers de placements effectués dans l'année" par ses experts, dans les quatre grands domaines de spécialisation du cabinet (finance et comptabilité, assistanat spécialisé, RH/juridique et fiscal, IT et digital).

Voici les 10 métiers en question et la rémunération fixe qu'ils peuvent offrir en fonction du niveau d'expérience :

10. Commercial solutions SaaS — entre 40 000 et 60 000 euros bruts par an

RonaldCandonga/Pixabay

Le commercial solutions SaaS ("software as a service", ou logiciel en tant que service) participe à l'augmentation du chiffre d'affaires de l'entreprise en développant le portefeuille de nouveaux clients ou en capitalisant sur les clients existants.

9. Administrateur / Ingénieur systèmes et réseaux — entre 40 000 et 55 000 euros bruts annuels

Innovalabs/Pixabay

L'administrateur ou ingénieur systèmes et réseaux a la responsabilité du système et des installations informatiques de l'entreprise ou du client pour lequel il travaille. C'est également lui qui est amené à gérer une partie de la sécurité informatique, ainsi que le support aux utilisateurs internes et/ou externes.

8. Responsable paie et administration du personnel — entre 45 000 et 60 000 euros bruts par an

Pxhere

Le responsable paie et administration du personnel prend en charge l'ensemble de la gestion administrative et de la paie des salariés de l'entreprise, dans le respect de la législation du travail. Il collabore étroitement avec le directeur des ressources humaines et participe activement à l'amélioration de l'environnement de travail des salariés, en faisant preuve de disponibilité pour les collaborateurs et de discrétion sur des problématiques souvent confidentielles.

7. Juriste en droit des sociétés / corporate — entre 40 000 et 50 000 euros

Pxhere

Le juriste en droit des sociétés est en charge du suivi juridique de l'entreprise et assure les opérations courantes comme exceptionnelles, à l'image de celles de restructuration qui se multiplient avec la crise.

6. Gestionnaire ADV (administration des ventes) — entre 26 000 et 35 000 euros bruts par an

Kiyoshi Hijiki/Getty Images

Le gestionnaire ADV est chargé de traiter l'ensemble du flux de ventes, de la commande à la facturation, incluant les litiges logistiques et financiers. Les entreprises ont pris beaucoup de retard avec la crise sanitaire dans la gestion de leurs commandes d'achat et de vente. Et elles fonctionnent en flux tendus depuis la reprise de l'activité économique.

À lire aussi — Les 10 métiers les plus recherchés par les entreprises françaises en 2021, selon Pôle Emploi

5. Assistant commercial bilingue anglais — entre 24 000 et 30 000 euros bruts par an

Ziga Plahutar/Getty Images

L'assistant commercial bilingue anglais doit assister l'équipe commerciale dans son quotidien (appels, mails, réunions, déplacements). Doté d'une parfaite maîtrise des systèmes informatiques, il réalise le suivi du chiffre d'affaires, du budget, des objectifs de l'équipe et des dossiers clients (propositions commerciales, tarification et outils de vente).

4. Contrôleur de gestion opérationnelle — entre 38 000 et 60 000 euros bruts par an

wera Rodsawang/

Le contrôleur de gestion opérationnelle accompagne les opérationnels dans le pilotage de leur activité. Il est chargé du suivi de la performance mensuelle, du développement d'un modèle d'analyse de la rentabilité des produits, d'alerter et d'aider à la décision, d'accompagner la transformation des pratiques financières.

3. Responsable comptable — 52 000 à 75 000 euros bruts par an

Piqsels

Le responsable comptable doit superviser l'ensemble de la comptabilité de l'entreprise, produire les états financiers, et c'est le garant du respect des procédures comptables. Les candidats sont très sollicités et les salaires en hausse pour ce poste afin d'attirer les meilleurs talents.

2. Gestionnaire de paie — entre 28 000 et 35 000 euros bruts par an

Pxhere

Le gestionnaire de paie doit saisir les éléments variables de paie, déclarer les charges sociales et établir les bulletins de salaires de l'entreprise.

1. Comptable général — entre 32 000 et 45 000 euros bruts par an

Piqsels

Le comptable général prend en charge l'ensemble des comptes de l'entreprise, des clôtures mensuelles jusqu'au bilan (comptes de résultat, liasse fiscale...).

À lire aussi — Elon Musk voit juste sur l'avenir du travail, ces 3 statistiques le prouvent

Découvrir plus d'articles sur :