10 séries à voir sur Salto selon les critiques

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

10 séries à voir sur Salto selon les critiques
"Why Women Kill" est disponible sur Salto. © Netflix

Salto, le nouveau service de streaming vidéo par abonnement lancé par TF1, France TV et M6, est disponible depuis le 20 octobre. A partir de 6,99 euros par mois, la plateforme propose d'accéder à des milliers d'heures de programmes, allant du cinéma aux programmes jeunesse. Et comme Netflix ou Amazon Prime, ses principaux concurrents, Salto offre des intégrales de séries à consommer sans modération.

Au delà de quelques titres cultes comme "Desperate Housewives" ou "Buffy contre les Vampires" et des succès récents tels que "Handmaid's Tale" et "Downton Abbey", Salto propose aussi quelques séries moins connues du grand public, mais qui ont été bien reçues par la critique lors de leur diffusion originale. Business Insider France en a sélectionnés 10 d'entre elles, que vous pouvez découvrir dès maintenant.

A lire aussi — Voici quelles séries inédites on pourra voir sur Salto, dont le lancement est prévu en octobre

Voici 10 séries bien reçues par la critique à voir sur Salto :

1. '3 x Manon' et 'Manon 20 ans'

Image & Compagnie

Synopsis de '3 x Manon' : "Une adolescente de 15 ans est placée en centre éducatif fermé après avoir violemment poignardé sa mère ."

Synopsis de 'Manon 20 ans' : "Dorénavant loin du Centre d'éducation fermé, Manon, âgée aujourd'hui de 20 ans, a un BTS de mécanique en poche et un compagnon. Elle essaie de se conformer à une vie sociale apaisée. Entre le travail et l'amour, Manon espère, fonce, se trompe, réussit, flanche, résiste toujours avec sa force de vie puissante, une violence aussi qui menace de jaillir quand les injustices sont trop fortes…"

Critique de "3 x Manon" : "Il y a la finesse de l'écriture — sobriété des justifications psychologiques, justesse des dialogues —, le brio de la réalisation — cette façon de capturer vivante la pulsation de l'instant — et l'interprétation bluffante de la jeune comédienne Alba Gaïa Bellugi." — TéléObs

2. 'Why Women Kill'

CBS Television Studios

Synopsis : "Les vies de trois femmes vivant à trois époques différentes dans la même maison alors qu'elles font face à l'infidélité dans leur mariage respectif."

Critique : "'Why Women Kill' n'est intentionnellement pas une série hyper intellectuelle ; ses personnages sont délibérément kitsch, à cause des maniérismes de leur époque. Mais, comme dans la précédente série de Marc Cherry, 'Desperate Housewives', il y a une impertinence dans la mise en scène qui appâte le téléspectateur. Même si on peut prévoir la fin, c'est quand même amusant d'arriver à la révélation." — TV Guide

3. 'A l'intérieur'

Elzévir Films

Synopsis : "Ana est retrouvée le coeur arraché dans l'hôpital psychiatrique où elle était internée contre son grès. Le lieutenant de police Angèle Maury doit mène l’enquête. Une première mission sous haute tension."

Critique : "Cette série inédite de France 2 démarre avec force et accroche aussitôt le téléspectateur. Indéniable valeur ajoutée de cette création, la dichotomie entre le monde des psychopathes et des 'normauxpathes' – astucieuse trouvaille sémantique de l’un des patients – se construit et nous interroge au fil des épisodes."

4. 'Quiz'

Sony Pictures Television

Synopsis : "Angleterre, 2001. Charles Ingram remporte la somme maximale au jeu 'Qui veut gagner des millions ?'. Mais sa joie sera de courte durée. Il est accusé d’avoir triché avec l’aide de sa femme. Sont-ils coupables ?"

Critique : "C'est un pari risqué qui, franchement, fonctionne mieux lors d'un deuxième visionnage lorsque l'on peut mieux apprécier tous les clins d'œil que le créateur James Graham a placé. Mais lorsqu'elle fonctionne, 'Quiz' est aussi convaincante que l'émission qui l'a inspirée au départ." — Variety

5. 'Ainsi soient-ils'

Backup Media

Synopsis : "Cinq jeunes hommes, aux parcours et aux motivations diverses, entrent au séminaire des Capucins à Paris en vue de devenir prêtres."

Critique : "'Ainsi soient-ils' n’est pas un modèle, elle est une direction à suivre. Elle montre la voie, elle n’impose pas le chemin à emprunter. Sa principale force est de se revendiquer comme une fiction populaire, capable de s’adresser à chacun sur un sujet qui nous concerne tous. Et en même temps, elle est une fiction qui demande de l’attention, qui interroge sur des enjeux d’actualité traités avec une remarquable équité." — Le Monde

6. 'Parks and Recreation'

NBCUniversal

Synopsis : "Le quotidien des employés du département des parcs et loisirs de Pawnee."

Critique : "'Parks & Recreation' s'est imposée en sept saisons comme l'une des toutes meilleures comédies – et même des toutes meilleures séries tout court – de ces dernières années. [...] [Elle] aime bien se payer la tête de ses personnages… mais elle ne le fait jamais méchamment. La série déborde de bienveillance, et porte un regard étonnamment optimiste sur la trajectoire de Leslie Knope et de ses collègues." — Télérama

7. 'Fargo'

FX Networks

Synopsis : Chaque saison de 'Fargo' se déroule dans une ville différente du mid-west américain, à une époque différente et avec des personnages différents. Mais chaque saison s'inspire du film 'Fargo' et des autres long-métrages des frères Coen. Au programme : des meurtres et des escroqueries avec un sens de l'humour grinçant.

Critique : "Noah Hawley a créé une version télévisée de 'Fargo' qui existe dans un monde similaire avec des gens familiers qui ne sont pas exactement comme ceux du film des frères Coen. Ce faisant, il a créé sa propre vision tout en rendant hommage à l'original et en donnant aux fans du film une autre chance de vivre dans ce monde étrange et hilarant. [...] 'Fargo' est un concept extrêmement impressionnant réalisé avec une vigueur surprenante par Hawley et un superbe casting." — The Hollywood Reporter

8. 'Parlement'

Artémis Productions

Synopsis : "Jeune assistant parlementaire fraîchement engagé, Samy ne connaît pas grand-chose aux institutions européennes, mais espère s’en tirer au charme et au bagout."

Critique : "Quelque part entre 'l'Auberge espagnole', 'Borgen' et 'Quai d'Orsay', la série raconte avec légèreté (sur la forme) et rigueur (sur le fond) les tribulations de Samy, jeune assistant parlementaire qui découvre les rouages complexes et la comédie humaine qui régentent les institutions européennes" — Le Parisien

9. 'Creepshow'

Shudder

Synopsis : "Inspirée des comic books de Stephen King publiés dans les années 50, cette série anthologique d'horreur ressuscite nos pires cauchemars d'enfance."

Critique : "Les fans d'horreur occasionnels ne seront peut-être pas vraiment réceptifs à 'Creepshow', mais elle n'est pas faite pour eux de toute façon. Les amateurs d'horreur, en revanche, y trouveront pour leur compte." — TV Guide

10. 'Evil'

CBS Television

Synopsis : "Une psychologue doit faire équipe avec un prêtre en formation et un entrepreneur dans le cadre d'enquêtes sur des miracles supposés, des possessions démoniaques et d'autres événements extraordinaires pour voir s'il existe une explication scientifique ou si quelque chose de vraiment surnaturel est à l'œuvre ."

Critique : "'Evil' n'a jamais l'air désorientée. Elle passe d'un ton à l'autre avec facilité et autorité. Certaines séries mettent du temps à trouver leur rythme. En se basant sur les quatre premiers épisodes, 'Evil' est immédiatement confiante dans son identité aux multiples facettes et dans son intérêt à soulever des questions idéologiques, ce qui lui donne une profondeur trop souvent absente des séries diffusées sur les grandes chaînes." — Vulture

A lire aussi — 26 séries que Netflix a annulées alors qu'elles étaient très bien notées par les critiques

Découvrir plus d'articles sur :