Publicité

11 entreprises qui ont décollé en Bourse en 2020 malgré la crise

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

11 entreprises qui ont décollé en Bourse en 2020 malgré la crise
Tesla fait partie des entreprises qui ont connu une ascension fulgurante. © Turnstange/Wikimedia Commons
Publicité

L'année 2020 a été pour le moins tumultueuse et tragique, la pandémie de Covid-19 entraînant la mise à l'arrêt de nombreuses activités et une crise sans précédent. Dans ce marasme économique, certaines entreprises sont toutefois parvenues à se distinguer. Les sociétés du numérique, et notamment les Gafa, ont continué à engendrer des bénéfices et propulsé le S&P 500, l'indice de la Bourse de New York regroupant les 500 plus grandes entreprises américaines, au plus haut de son histoire.

Après une chute vertigineuse à partir de fin février, en raison des craintes liées au coronavirus venu de Chine, le S&P 500 s'est repris fin mars pour entamer une ascension qui l'a emmené jusqu'à plus de 3 700 points en décembre — contre 3 480 points avant le début de la crise. Outre les Gafa, Tesla a fortement accéléré à Wall Street cette année, le constructeur automobile incarnant le renouveau du secteur, en pleine mutation et contraint de prendre le virage de l'électrique pour réduire ses émissions polluantes.

À lire aussi — 7 choses à savoir avant d'investir son argent en Bourse

Les énergies renouvelables ont aussi profité d'un vent favorable, alors que les plans de relance pour contrer les effets de la crise comprennent d'importants financements pour ce secteur, à l'image des 30 milliards dédiés à l'environnement dans le plan du gouvernement français. Des entreprises tricolores spécialisées dans le solaire, l'éolien ou encore la biomasse ont ainsi décollé en Bourse, comme Neoen et Albioma, respectivement en hausse de 100% et 80% en 2020.

D'autres entreprises ont su tirer partie des restrictions sanitaires et des mesures de confinement, à l'image du service de streaming Netflix ou de l'éditeur français de jeux vidéo Ubisoft, dont le titre a bondi de près de 30% en 2020. Enfin, des sociétés liées à l'industrie pharmaceutique sont devenues incontournables en cette année de pandémie, à commencer par les biotechs qui sont parvenues à concevoir les premiers vaccins contre le Covid-19.

Voici 11 entreprises dont la valeur s'est envolée en Bourse en 2020, malgré la tempête du coronavirus :

Zoom a pris plus de 400% en Bourse avec l'essor du télétravail

Antonbe/Pixabay

Parfois imposé aux salariés, lors des confinements notamment, le télétravail a connu un essor sans précédent en 2020. Une entreprise comme Zoom Video Communications, introduite en Bourse en avril 2019, en a clairement bénéficié. Au troisième trimestre, la société a fait état dans un communiqué d'une croissance de 367% de ses revenus, à 777,2 millions de dollars. Le nombre de clients de plus de 10 employés utilisant les services de la plateforme a également bondi de 458% sur un an, à 433 700 clients.

Enfin, son bénéfice net s'est envolé pour atteindre 198,4 millions de dollars, contre 2,2 millions un an auparavant. En Bourse, l'action Zoom a pris plus de 400% en 2020. L'entreprise a su séduire les utilisateurs face à de féroces concurrents comme les services Google Meet, Skype Entreprise et Teams de Microsoft, ou encore WebEx de Cisco.

Netflix a bondi de 60% avec le confinement et la fermeture des salles de cinéma

Jade87/Pixabay

Les services de streaming vidéo ont globalement profité du confinement de la population, ainsi que de la fermeture des salles de cinéma pendant une grande partie de l'année. Le premier d'entre eux, Netflix, a enregistré un nombre record de nouveaux abonnés au premier semestre — environ 25 millions. Si cette croissance a nettement ralenti au troisième trimestre, avec seulement 2,2 millions d'abonnés supplémentaires, Netflix en comptabilise désormais 195 millions et a déjà gagné plus de nouveaux abonnés en neuf mois en 2020 que sur l'ensemble de l'année 2019.

Le service Disney +, développé par Disney, a de son côté engrangé au 2 décembre 86,8 millions d'abonnés depuis son lancement — en novembre 2019 aux Etats-Unis, début avril 2020 en France. Mais en Bourse, c'est Netflix qui a connu la plus belle envolée, avec un bond de 60% de sa valeur en 2020.

Tesla a décollé de 680% à Wall Street, dans un marché automobile en pleine mutation

Une voiture Tesla Model X  Turnstange/Wikimedia Commons

Tesla n'en finit plus de grimper en Bourse. À tel point que l'entreprise est devenue le premier constructeur automobile mondial en termes de capitalisation boursière — avec une valeur de 638 milliards de dollars, loin devant Toyota dont elle vaut désormais près du triple. Le constructeur de véhicules électriques a intégré l'indice de référence S&P 500 en novembre. Son action a gagné plus de 680% en 2020, ce qui a permis au fondateur de Tesla, Elon Musk, de détrôner Bill Gates à la place de deuxième plus grande fortune au monde.

Au troisième trimestre de l'année, le constructeur californien a encore vu son chiffre d'affaires augmenter de 39% et ses bénéfices doubler.

À lire aussi — Tesla est devenu le constructeur automobile le plus cher en Bourse

Le constructeur de camping-cars Trigano a profité des effets indirects de la crise et pris 53%

Trigano possède de nombreuses marques de camping-cars, dont Chausson.  Jag9889/Wikimedia Commons

Si Trigano a été dans un premier temps pénalisé par le confinement au printemps, entre la suspension de la production pendant plusieurs mois et la fermeture des réseaux de distribution, le fabricant de camping-cars a ensuite profité des effets indirects de la crise. À savoir, la volonté de voyager en France, la nécessité de s'adapter face aux restrictions de déplacement, aux fermetures de frontières et aux hôtels contraints de rester portes closes. Sans oublier les taux d'intérêt durablement bas qui favorisent l'achat à crédit de camping-cars.

De plus, dans un monde devenu très incertain, les véhicules de loisir permettent de choisir sa destination au dernier moment. Résultat, Trigano a grimpé de plus de 50% en Bourse cette année. "La forte reprise de la demande ayant suivi le déconfinement dans la plupart des pays a permis de limiter la baisse du chiffre d'affaires à 6,2 %", explique dans un communiqué le constructeur, propriétaire de très nombreuses marques dont Challenger, Autostar et Chausson.

Ses ventes ont atteint 2,18 milliards d'euros au total sur son exercice 2019-2020, clos fin septembre.

Amazon a gagné plus de 70% grâce au bond du e-commerce

Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images

Autre grand gagnant de l'évolution des modes de consommation, dans un monde où de nombreux commerces considérés comme "non essentiels" ont fermé pendant des mois : Amazon, évidemment. La plateforme de e-commerce a triplé son bénéfice net au troisième trimestre, à 6,3 milliards de dollars. Ses revenus ont de leur côté bondi de 37%, à 96,1 milliards de dollars.

Le groupe fondé par Jeff Bezos, qui reste l'homme le plus riche au monde, profite aussi de la croissance du chiffre d'affaires (+29%) de son activité de cloud computing (AWS). Les performances financières d'Amazon se sont traduits en Bourse par un bond de plus de 70% de son action en 2020.

À lire aussi — On vous raconte la rivalité entre Jeff Bezos et Elon Musk, les deux hommes les plus riches du monde

Moderna s'est envolé de plus 470% grâce à son vaccin anti-Covid

huntlh/Pixabay

C'est l'une des biotechs qui aura fait le plus parler d'elle en 2020. Américaine mais dirigée par le Français Stéphane Bancel, la société Moderna fait partie des rares acteurs à avoir réussi à mettre au point un vaccin en moins d'un an, qui doit permettre de tourner enfin la page de la pandémie. Bien orientée en Bourse depuis le début de l'année, elle a entamé une folle ascension à la mi-novembre, après l'annonce d'une efficacité à 94,5% de son vaccin, une semaine après une annonce similaire de l'alliance Pfizer/BioNTech.

Si son cours est bien retombé depuis, l'action Moderna a tout de même progressé de 470% en 2020, faisant de Stéphane Bancel un milliardaire, grâce à sa participation au capital de l'entreprise. BioNTech a de son côté gagné plus de 110% en Bourse cette année.

Comme le vaccin de Pfizer/BioNTech, le remède de Moderna repose sur la molécule d'ARN messager, une instruction génétique qui peut être créée en laboratoire et injectée dans nos cellules pour que l'organisme fabrique des anticorps. Il a été autorisé en urgence aux Etats-Unis, dès le 18 décembre. L'Union européenne doit se prononcer début janvier.

Sartorius a vu sa valeur doubler, dopé par la fabrication de vaccins et médicaments antiviraux

Sartorius

Sartorius Stedim Biotech a augmenté son chiffre d'affaires de 29,2% sur les neuf premiers mois de l'année, à 1,39 milliard d'euros. Les produits de ce fournisseur de l'industrie pharmaceutique sont notamment utilisés pour la fabrication de vaccins et de médicaments antiviraux. Outre la hausse de ses revenus, il a bénéficié d'une progression de 43,9% des prises de commandes entre janvier et septembre 2020, à 1,64 milliard d'euros. Le résultat net de Sartorius a également bondi de 40,4%, à 278,1 millions d'euros, selon un communiqué du groupe.

De quoi enthousiasmer les investisseurs : l'action de l'entreprise cotée à Paris, mais dont le siège se trouve en Allemagne, a gagné plus de 100% en 2020.

Synairgen s'envole

Illustration du coronavirus. Yuri Samoilov/Wikimedia Commons

Synairgen a connu une ascension fulgurante à la Bourse de Londres en 2020. Le cours de la société pharmaceutique britannique a été multiplié par six en une seule séance le 20 juillet, s'envolant de plus de 500%. La conséquence de "résultats positifs" annoncés pour le SNG001, un médicament expérimental contre une forme sévère de la maladie Covid-19.

Le cours de Synairgen est en grande partie redescendu depuis, mais il a connu une nouvelle forte progression le 18 décembre, suite à l'annonce de nouvelles avancées sur son traitement, qui doit passer aux essais de phase 3 et a obtenu le statut "fast track" de la part de la FDA. Ce statut doit lui permettre de faire l'objet d'un examen accéléré par l'agence américaine des médicaments, avant sa mise sur le marché si la phase 3 s'avérait concluante. Cette année, l'action Synairgen aura bondi de plus de 2 360% au total.

McPhy Energy bénéficie de l'engouement pour l'hydrogène et bondit de 800%

La société profite de l'engouement autour de l'hydrogène.  McPhy Energy

Créé en 2008 et introduit en Bourse en 2014, McPhy Energy ne dégage pas encore de bénéfices. Mais le spécialiste des équipements de production et de distribution d'hydrogène (électrolyseurs, stations de recharge...) affiche un chiffre d'affaires en nette progression, de 24% au premier semestre 2020. Surtout, il a bénéficié cette année de la volonté politique de faire de l'hydrogène une industrie d'avenir.

L'Union européenne veut faire monter en puissance cette source d'énergie potentiellement propre. Et le gouvernement français entend mettre 7 milliards d'euros sur la table pour cette filière d'ici 2030, dont 2 milliards sont déjà prévus dans le plan de relance. Résultat, l'action de McPhy Energy a flambé de 810% cette année. Et la PME de la Drôme a intégré au passage l'indice SBF 120, regroupant les 120 plus grosses sociétés de la Bourse de Paris.

Le fabricant de gants chirurgicaux Top Gloves a bondi de près de 300%

Top Glove est l'un des plus grands producteurs de gants en latex au monde. sweetlouise/Pixabay

La hausse des hospitalisations et des patients en réanimation ont dopé la demande pour les équipements de protection comme les gants chirurgicaux en latex. Les entreprises productrices en ont bien profité, à l'image de la plus importante d'entre elles, la société malaisienne Top Glove, qui vend des dizaines de milliards de paires de gants chaque année. Ses revenus ont par exemple augmenté de 294% au dernier trimestre, selon un communiqué.

Le groupe a dû fermer la moitié de ses usines dans les environs de Kuala Lumpur en novembre, en raison d'une flambée de cas de Covid-19 dans ses effectifs, a rapporté l'AFP. Et Top Glove est accusé de maltraiter les travailleurs immigrés, voire de recourir au travail forcé. Les Etats-Unis ont par conséquent décider en juillet de bannir les importations de gants fabriqués par l'entreprise. Ce qui n'a pas empêché son action de bondir de 290% en 2020.

LVMH a grimpé de 24% en Bourse, malgré le recul de ses ventes

Magasin de la marque Louis Vuitton sur les Champs-Elysées, à Paris. Jorge Láscar/ Wikimedia Commons

En dépit de ventes en net repli, LVHM a connu une année faste en Bourse en 2020. Pénalisé par l'épidémie, le groupe de luxe a vu son chiffre d'affaires reculer de 21% sur les neuf premiers mois de l'année, à 30,3 milliards d'euros. Ce qui n'a pas empêché son action de grimper de 24% entre début janvier et fin décembre. La société du milliardaire Bernard Arnault a au passage établi un record, en dépassant les 250 milliards d'euros de capitalisation, une première pour une entreprise de l'indice CAC 40, comme l'a souligné en novembre Les Echos.

Autre entreprise du luxe, le groupe Hermès a de son côté bondi de 33% en Bourse en 2020, en dépit du ralentissement des ventes de sa marque phare Gucci.

Comme quoi la crise n'arrête pas les investisseurs, qui parient sur l'avenir et maintiennent leur confiance dans de nombreuses entreprises, issues notamment des secteurs du luxe, du numérique et des énergies renouvelables.

À lire aussi — Comment investir son argent en Bourse en 2021

Découvrir plus d'articles sur :