11 méga-projets d'infrastructures qui vont changer l'Afrique

La population du continent africain explose. De 1,2 milliard de personnes, elle devrait doubler d'ici à 2050, selon les estimations des Nations Unies. Soit une croissance de 42 millions de personnes par an — ou l'équivalent de la population d'un pays comme l'Argentine.

Un certain nombre d'important projets d'infrastructures sont en cours pour essayer de préparer l'Afrique à cette croissance de population, avec des chemins de fers, des barrages, et des solutions d'énergie verte, notamment solaire.  

Voici quelques-uns des méga-projets qui vont être développés en Afrique au cours des prochaines décennies.

En 2009, le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) a commencé à travailler sur un couloir nord-sud — un réseau routier et ferroviaire qui reliera sept pays. Son coût total est estimé à 1 milliard de dollars.

Ernst & Young

Ernst & Young

Le port de Bagamoyo en Tanzanie va devenir le premier port du continent, avec une capacité de 20 millions de containers par an. Avec un coût estimé à 11 milliards de dollars, une entreprise de construction publique chinoise promet d'achever le projet d'ici à 2045.

En 2013, l'entreprise chinoise Zendai Property Limited a annoncé la construction, pour 8 milliards de dollars, d'une ville à la périphérie de Johannesburg, appelée Modderfontein New City. Ce sera un centre pour entreprises chinoises investissant dans l'infrastructure en Afrique.

Shanghai Zendai

Shanghai Zendai

Le Kenya va accueillir Konza Technology City, un pôle technologique près de Nairobi. Coût du projet: 14,5 milliards de dollars. Le gouvernement dit que c'est l'endroit "où la Silicon Savannah d'Afrique commence".

Konza City

Konza City

En 2013, le Maroc a lancé un projet de développement urbain de 420 millions de dollars dans la vallée du Bouregreg. Le développement de cette région créera un lien entre Rabat et Salé, deux des villes les plus effervescentes du pays, actuellement séparées par cette vallée.

En juillet, la Chine et le Nigéria ont signé un contrat de 11 milliards de dollars pour la construction d'une liaison de chemin de fer entre Lagos et Calabar. La liaison s'étendra sur 1400 km et devrait ouvrir en 2018.

CCECC

CCECC

D'un coût de 4,8 milliards de dollars, le barrage de la Renaissance va fournir de l'énergie hydroélectrique à l'Ethiopie et à ses voisins. Le projet a soulevé quelques critiques toutefois, car le barrage a nécessité le déplacement de 20.000 personnes.

Ethiopian Herald

Ethiopian Herald

Avec une puissance de 39.000 MW par an, le barrage Grand Inga, sur le Congo en République démocratique du Congo, a vocation à devenir l'une des plus importantes centrales au monde. Son coût de développement total est estimé à 100 milliards de dollars. Les promoteurs visent une livraison en 2025.

Encyclopedia Britannica

Encyclopedia Britannica

Ouverte en Afrique du Sud en 2014, le parc photovoltaïque Jasper produit environ 180.000 megawatts-heures par an, et peut alimenter 80.000 foyers. C'est la plus grande centrale photovoltaïque du continent.

SR

SR

La construction de l'extension du canal de Suez a démarré en 2014. Le "Nouveau Canal de Suez" rajoute 37 km de voie de navigation au canal historique et devrait doubler le chiffre d'affaires annuel grâce à une augmentation du trafic maritime.

Wikimedia Commons

Wikimedia Commons

Dangote Cement, le premier producteur de ciment d'Afrique, a signé pour 4,3 milliards de dollars de contrats avec une entreprise chinoise pour augmenter sa capacité de production à 100 millions de tonnes dans 15 pays d'ici à 2020. Le contrat doit faciliter la construction de nombreux projets sur le continent.

GE AFRICA/YouTube

GE AFRICA/YouTube

Version originale: Chris Weller/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un fonds français recrute l'ancien patron de Google Afrique pour trouver les futures licornes africaines

VIDÉO : Voici pourquoi compter ses calories pour perdre du poids ne sert à rien

Contenu Sponsorisé

Voici les trois catégories dans lesquelles E.Leclerc souhaite encourager l'innovation

  1. Bob

    et ou est la France dans tous ces projets ?

  2. bibi

    Calmos 🙂

  3. Denis

    La France sera présente par le biais de ses grandes entreprises déjà actives sur le continent , malheureusement les mega projets sont souvent remportés par les chinois qui amènent aussi le financement ...

Laisser un commentaire