11 vieilles photos datant du jour de l'ouverture du premier Disneyland en 1955

Des enfants sur l'attraction Mad Tea Party le 17 juillet 1995. Loomis Dean/ The LIFE Picture Collection/Getty Images

Aujourd'hui, il existe des parcs Disney partout dans le monde, d'Orlando, en Floride, à Paris. En 1955, cependant, il n'existait qu'un seul parc à thème Disney : Disneyland à Anaheim, en Californie. Walt Disney a ouvert ce parc le 17 juillet 1955. Sa première tentative a attiré des milliers de visiteurs le jour de l'ouverture, ce qui était à la fois historique et problématique, car Disneyland n'était pas encore prêt à accueillir autant de touristes. Pourtant, le charme du parc était évident dès le premier jour, et ces vieilles photos le prouvent. Des enfants pressés de monter sur le Mad Tea Party, aux adultes qui dévorent du pop-corn, voici un aperçu de l'intérieur de Disneyland le jour de l'ouverture.

Walt Disney a passé des années à inventer son premier parc d'attractions.

Walt Disney conduit un train à Disneyland le jour de son ouverture, le 17 juillet 1955. University of Southern California/Getty Images

Walt Disney a passé une grande partie des années 1940 et 1950 à visiter des parcs d'attractions et des carnavals à travers le monde, selon PBS, avant de commencer à créer Disneyland à Anaheim, en Californie. Lui et son frère, Roy Disney, ont travaillé avec ABC à la construction du parc et ont également animé une émission durant laquelle ils ont fait la promotion de leur création.

Des milliers de personnes ont afflué à Disneyland le jour de l'ouverture.

Un parking bondé à Disneyland le 17 juillet 1955. University of Southern California/Getty Images

Lorsque Disneyland a ouvert ses portes le 17 juillet 1955, les billets étaient fournis sur invitation seulement, selon History.com. Le parc à thème prévoyait 15 000 visiteurs à l'époque.

La foule était également dense près de l'entrée du parc.

Des gens attendant d'entrer dans le parc à Anaheim, le 17 juillet 1955. University of Southern California/Getty Images

Malgré les estimations de Disneyland, 28 154 personnes auraient visité le parc d'attractions le jour de son ouverture. Cependant, tout le monde n'avait probablement pas de billet officiel. Selon History.com, certains ont payé 5$ à une personne à l'extérieur de Disneyland pour utiliser son échelle placée contre une clôture, ce qui leur a permis d'accéder au parc d'attractions.

L'excédent de visiteurs est probablement le résultat de trafic de billets.

Des enfants suivent les personnages de Disney à Disneyland le 17 juillet 1955. Loomis Dean/The LIFE Picture Collection/Getty Images

Parce que les billets originaux de Disneyland ont été fabriqués à partir de papier standard, de nombreuses personnes ont créé des versions falsifiées pour entrer illégalement dans le parc. Selon Mental Floss, l'incident a plus tard donné l'idée à Disney de créer des billets avec des motifs uniques.

Néanmoins, la foule n'a pas empêché les enfants de se précipiter à Disneyland. Beaucoup ont même suivi des personnages de Disney comme Mickey Mouse et Donald Duck à travers le château de la Belle au bois dormant dans le parc le jour de l'ouverture.

Les billets pour Disneyland n'étaient pas aussi simples à utiliser en 1955 qu'ils le sont aujourd'hui.

Paul Cuthbert tient un carnet de billets datant de l'ouverture de Disneyland. MediaNews Group/Orange County Register/Getty Images

En 1955, les adultes pouvaient entrer dans le parc pour 1$, tandis que les billets pour enfants coûtaient 0,50$. Cependant, les billets pour Disneyland n'étaient pas tout compris à l'époque, selon CNBC. Les visiteurs du parc devaient payer pour chaque attraction, et il y en avait 35 à l'époque. Les carnets de billets se vendaient 4,75$ en 1955, tandis que les attractions coûtaient entre 0,10$ et 0,50$ chacune.

Certains manèges n'étaient pas accessibles le jour de l'ouverture, mais les visiteurs ont quand même profité au maximum de leur expérience.

Des enfants à bord du Mad Tea Party à Disneyland le 17 juillet 1955. Loomis Dean/ The LIFE Picture Collection/Getty Images

Selon History.com, les manèges Rocket to the Moon, Peter Pan et Dumbo étaient tous fermés lorsque le parc a ouvert ses portes en 1955. Les manèges qui étaient ouverts, cependant, étaient remplis de joyeux enfants. En montant dans le Mad Tea Party, par exemple, les enfants étaient fascinés par les tasses de thé qui tournoyaient autour d'une piste circulaire.

Certains des premiers manèges de Disneyland existent encore aujourd'hui.

Le train Casey Jr. Circus passe devant le Canal Boats of the World en 1955. Loomis Dean/ The LIFE Picture Collection/Getty Images

Le train Casey Jr. Circus passait, par exemple, au-dessus du Canal Boats of the World. Les deux manèges étaient assez simples à l'époque et promenaient les visiteurs à travers des parcelles de terre aride. Aujourd'hui, les visiteurs de Disneyland peuvent toujours prendre ce train et le rebaptisé Storybook Land Canal Boats. Les deux manèges ont également été mis à jour pour offrir aux passagers des répliques miniatures de scènes de films Disney préférés des fans.

Cependant, on ne peut pas en dire autant des autres attractions.

Les visiteurs du parc de Disneyland se promènent à dos de mulets à travers Frontierland le 17 juillet 1955. Loomis Dean/The LIFE Picture Collection/Getty Images

Le jour de l'ouverture en 1955, les visiteurs du parc Disneyland pouvaient monter à dos de mulet dans la section "Painted Desert" de Frontierland. L'attraction a subi de multiples changements au fil des ans, y compris l'amélioration des paysages et des créatures animées. Toutefois, elle a finalement été fermée en 1973 pour faire place à Big Thunder Mountain Railroad, selon Yesterland, un blog sur les attractions Disney retirées.

Tomorrowland présentait en 1955 une "base spatiale" chic.

Le jour de l'ouverture, les visiteurs du parc s'assoient et se promènent dans le "Space Port" de Tomorrowland. Loomis Dean/The LIFE Picture Collection/Getty Images

La zone était composée de chaises noires et blanches placées sous des abat-jour circulaires. Le décor a créé une atmosphère futuriste, tout en offrant un peu de répit aux visiteurs du parc le jour de l'ouverture.

Le Golden Horseshoe fut l'un des premiers restaurants à ouvrir ses portes à Disneyland.

Le Golden Horseshoe le 17 juillet 1955. Loomis Dean/ The LIFE Picture Collection/Getty Images

Selon le site Web de Disneyland, le Golden Horseshoe était l'un des endroits préférés de Walt Disney dans le parc. On dit qu'il a ouvert l'établissement - qui servait de la nourriture et accueillait des spectacles en direct - en y célébrant son 30e anniversaire de mariage. Walt Disney avait également un box privé - qui est maintenant ouvert au public - où il regardait la "Golden Horseshoe Revue", qui a déjà été distinguée par le Guinness des records pour sa longévité.

Mais si vous ne vouliez pas d'un repas assis, Disneyland offrait aussi des snacks plus classiques en 1955.

Les visiteurs du parc mangent du popcorn à Disneyland le 17 juillet 1955. Loomis Dean/The LIFE Picture Collection/Getty Images

Le jour de l'ouverture, des visiteurs bien habillés ont été photographiés en train de manger du popcorn à côté d'un chariot rouge et jaune. Aujourd'hui, le popcorn est toujours un snack de base dans les parcs d'attractions Disney. Plusieurs saveurs sont offertes - bacon et érable, caramel au chocolat et confettis sont présents parmi les options - et les seaux de popcorn à thème sont toujours très demandés.

Version originale : Business Insider / Amanda Krause

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Walt Disney sacrifie son bénéfice pour lancer Disney+

VIDEO: Deliveroo vient d'ouvrir ses premières cuisines partagées pour proposer plus de choix à ses clients de banlieue parisienne — voici à quoi elles ressemblent