Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

14 gratte-ciels de plus de 100 mètres de haut qui vont bientôt sortir de terre en France

14 gratte-ciels de plus de 100 mètres de haut qui vont bientôt sortir de terre en France

Les grandes villes françaises veulent toutes leur tour. Alors que le foncier coûte de plus en plus cher dans les centre-villes, les immeubles de grande hauteur sont présentés comme une solution pour lutter contre l'étalement urbain. Elles sont d'ailleurs souvent construites à côté des gares pour être facilement accessibles et proches de tous les services. Si certaines ne font que quelques dizaines de mètres de haut, comme Higher Rock et ses 50 mètres à Montpellier, ou la tour Samsic de 82 mètres prévue à Rennes, d'autres dépassent les 100 mètres.

En région parisienne, La Défense n'est plus le seul quartier concerné par les gratte-ciels, et certains poussent même intra-muros, même si on les retrouve principalement le long du périphérique. Une petite révolution pour une ville où aucune tour n'a été construite depuis les années 70. Le mouvement a débuté par l'inauguration du nouveau Tribunal de Paris, haut de 160 mètres, en 2018, et va se poursuivre avec l'ouverture prochaine des tours Duo dans le 13e arrondissement, attendue à la fin de l'année.

Il y a actuellement 14 tours de plus de 100 mètres de haut en construction en ou en projet en France, les voici :

14. Nouveau siège de Vinci à La Défense — 106 mètres

[Corporate] VINCI will build its new head office in Nanterre near Paris - The new head office will bring the Group and...

Posted by VINCI on Tuesday, March 15, 2016

Le géant français de la construction va établir son nouveau siège à Nanterre, près de la nouvelle gare du RER E. Il accueillera 4000 salariés sur 74 000 mètres carrés de bureaux, dont une partie située dans une tour haute de 22 étages. L'entreprise doit emménager en 2021.

13. La Tour Silex 2 à Lyon — 129 mètres

Asylum/Ma Architectes

Ce bâtiment, actuellement en construction, s'appuie sur l'ancienne tour EDF, dont il ne reste que la structure en béton, agrandie et surélevée. Avec ses 129 mètres de haut, la tour Silex 2 deviendra le troisième immeuble le plus haut de la métropole lyonnaise, derrière la Tour Incity et la Tour Part-Dieu. Le bâtiment, qui accueillera 30 000 mètres carrés de bureaux, doit être livrée fin 2020.

12. La Tour Alto à La Défense — 140 mètres

IF Architectes

Cette tour de 38 étages et 51 000 mètres carrés de bureaux ouvrira ses portes avant l'été 2020. Sa forme arrondie et sa façade recouverte d'écailles de verre devraient en faire un bâtiment emblématique du quartier d'affaires francilien.

11. Le projet Trinity à La Défense — 151 mètres

Cuno Brullman/Jean-Luc Crochon + Associés/L'autre image

Cette tour, dont la construction est déjà bien avancée, doit être achevée cette année. Elle accueillera 33 étages de bureaux, sur une surface totale de 48 900 mètres carrés. Elle est édifiée sur une parcelle exiguë, au dessus d'une avenue, ce qui rend le chantier particulièrement compliqué.

10. La Tour Occitanie à Toulouse — 155 mètres

La Compagnie de Phalsbourg/Daniel Libeskind

Daniel Libeskind, l'architecte américain derrière le Musée juif de Berlin ou encore la reconstruction du World Trade Center à New York, a dessiné cette tour de 155 mètres de haut, qui doit s'élever à côté de la gare Toulouse-Matabiau, au bord du canal de Midi. Elle doit accueillir des bureaux, 100 logements, un hôtel et des commerces.

Une fois construite, elle deviendrait la tour la plus haute de la ville. Plusieurs recours ont été déposés contre le projet. Ses opposants lui reprochent notamment le manque de logements sociaux, de places de stationnement pour les vélos, et le fait que la construction de la tour sur une nappe phréatique pourrait provoquer des inondations en période de pluie.

9. La Tour To-Lyon à Lyon — 170 mètres

Archi Graphi

Prévu pour 2022, ce projet participe au réaménagement du quartier autour de la Gare Part-Dieu. Située directement sur le parvis de celle-ci, cette tour de 43 étages accueillera, en 2022, 66 000 mètres carrés de bureaux. Elle a été dessinée par Dominique Perrault, l'architecte de la Bibliothèque nationale de France à Paris. Début septembre 2019, l'immeuble a été acheté par le groupe de protection sociale Apicil, qui devrait occuper 20 000 mètres carrés. Le projet comprend également un hôtel de 168 chambres dans un bâtiment attenant.

7 ex aequo. Les Tours Duo à Paris — 180 mètres

L’autre image/Ateliers Jean Nouvel

Situées au sud du 13è arrondissement, le long du périphérique, ces deux tours d'une hauteur de 180 et 122 mètres respectivement, sont actuellement en construction. Une fois terminées, fin 2020, elles abriteront le siège de la banque Natixis et un hôtel. Elles ont été dessinées par Jean Nouvel, l'architecte du musée du Quai Branly et de la Philharmonie de Paris.

7 ex aequo. La Tour Triangle à Paris — 180 mètres

Grâce aux énergies renouvelables et à des choix technologiques innovants, la Tour Triangle cumule les meilleures...

Posted by Tour Triangle on Friday, September 30, 2016

Ce projet très controversé prévoit de construire une tour triangulaire au milieu du parc des expositions de la Porte de Versailles, dans le 15e arrondissement de Paris. Elle doit abriter des bureaux, un hôtel quatre étoiles avec un bar panoramique, un espace de coworking et un espace culturel. Elle est signée Jacques Herzog et Pierre de Meuron, les architectes suisses derrière le Stade olympique de Pékin et la nouvelle Philharmonie d'Hambourg.

Le projet a été approuvé par le Conseil de Paris en 2015, mais il fait face à de nombreux opposants qui ont déposé plusieurs recours. Même si le feuilleton judiciaire n'est pas encore terminé, le projet a été validé par le tribunal administratif en 2019 et les travaux doivent commencer en 2020.

A lire aussi — 32 chefs d'oeuvre d'architecture que tout le monde devrait voir une fois dans sa vie

6. La Tour du quartier Charenton-Bercy à Charenton-le-Pont — 190 mètres

Bouygues Immobilier/GPA/SOM

Ce gratte-ciel doit pousser le long du périphérique parisien, dans le cadre d'un projet d'aménagement de 360 000 mètres carrés, la ZAC Charenton-Bercy. Il est conçu par l'agence SOM, également derrière la tour Burj Khalifa à Dubaï (la plus haute du monde), et le One World Trade Center à New York.

Elle doit accueillir un hôtel et des appartements — qui auront très certainement une belle vue sur Paris.

5. Les Jardins de l'Arche à La Défense — 206 mètres

Cette tour doit s'élever juste à côté de la Paris La Défense Arena. Elle accueillera principalement des hôtels du groupe InterContinental Hotels Group (sous les enseignes Holiday Inn, Staybridge Suites ou encore Crowne Plaza), ainsi que des bureaux, un centre d'affaires, un espace de co-working, des restaurants et des commerces.

4. La Tour Hekla à La Défense — 220 mètres

La Tour Hekla est dessinée par l'architecte français Jean Nouvel. Atelier Jean Nouvel/L'autre image/Montage Business Insider France

Cette tour, elle aussi dessinée par Jean Nouvel, doit être achevée en 2022 dans le quartier de La Défense. Elle doit accueillir 5 800 salariés dans 76 000m2 de bureaux, répartis sur 48 étages.

3. Les Tours Sisters à La Défense — 229 mètres

Christian de Portzamparc/L'autre image

Ce gratte-ciel doit être édifié au cœur de la Défense, à proximité de la Grande Arche et du CNIT. Dessiné par Christian de Portzamparc, il se compose de deux tours, de 229 et 131 mètres, reliées par une passerelle. Il accueillera des bureaux et un hôtel quatre étoiles. Sa construction doit débuter en 2020 et s'achever à temps pour les Jeux olympiques de 2024.

2. The Link à La Défense — 241 mètres

Groupama

Cet énorme ensemble de bureau — 126 000 m2 — accueillera les employés du siège de Total, pour l'instant répartis dans plusieurs tours du quartier de La Défense. Il se compose de deux tours, hautes de 174 et 244 mètres. Cette dernière deviendra le gratte ciel le plus haut de France lorsque le chantier sera terminé, normalement en 2023.

A lire aussi — Le classement des 22 plus hauts gratte-ciels du monde

1. Hermitage Plaza à La Défense — 323 mètres

Les tours jumelles d'Hermitage Plaza seront situées à l'entrée du quartier de La Défense. Groupe Hermitage/Foster+Partners

Ce projet de tours jumelles quasiment aussi hautes que la Tour Eiffel (323 mètres contre 324 pour la dame de fer) doit être construit à l'entrée de La Défense, le long de la Seine. Il est porté par le promoteur russe Emin Iskenderov depuis 2008 mais les travaux n'ont toujours pas commencé.

Avant d'élever ses tours, le promoteur doit détruire un ensemble d'immeubles de logement, Les Damiers, encore occupé par six locataires récalcitrants, selon Challenges en décembre 2019. Il doit aussi trouver trois millards d'euros pour financer le projet. D'après le magazine, il a signé un accord de principe avec le groupe coréen Meritz pour un prêt de 237 millions qui couvrira la première phase des travaux : la destruction des Damiers.

Hermitage prévoit de terminer les tours en 2024, mais Paris La Défense, l'organisme chargé d'aménager le quartier est beaucoup moins optimiste. En juin 2019, sa présidente Marie-Célie Guillaume avait déclaré que le projet était "terminé" selon le site Défense-92.

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :