Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

15 choses que vous ignorez sûrement à propos des avions

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

15 choses que vous ignorez sûrement à propos des avions
© Shutterstock

Que vous preniez l'avion une fois par an ou une fois par semaine, il y a probablement encore des choses que vous ignorez sur le monde de l'aviation. Voici quelques secrets que vous ne connaissez pas sur ce qui se passe dans un avion, selon le personnel naviguant commercial (PNC), les pilotes et les experts de l'industrie aéronautique.

Les masques ne fournissent de l'oxygène que pendant 15 minutes environ.

Rattanasak Khuentana/Shutterstock

Cela va probablement être une révélation terrifiante, mais les masques à oxygène qui tombent automatiquement en cas d'urgence dans l'avion ne sont généralement équipés que pour pomper de l'oxygène pendant environ 12 à 15 minutes, selon le HuffPost.

Mais ne paniquez pas. Il faut normalement beaucoup moins de temps à un pilote pour faire descendre l'avion à une altitude suffisante que ce qu'il faudrait pour que ces masques se retrouvent à sec d'oxygène.

L'important est de mettre votre masque sur votre nez et votre bouche dès que possible, car vous risquez de vous évanouir 30 secondes seulement après que la pression de la cabine ait chuté à des niveaux dangereux.

A lire aussi — 9 choses que les hôtesses de l'air et stewards détestent que vous fassiez

Les signaux sonores que vous entendez pendant un vol sont en réalité un code secret.

Shutterstock/PixieMe

Ils ne veulent généralement rien dire de très intéressant. Selon un article de blog de Qantas Airlines, les équipages utilisent généralement un système de signaux sonores et de sonnettes pour communiquer entre eux dans la cabine et avec le cockpit.

Ces signaux sonores peuvent porter sur n'importe quoi, du nombre de repas restants aux turbulences détectées sur la trajectoire de vol.

Plus rarement, les sonnettes peuvent être un signal provenant du poste de pilotage pour signaler une urgence ou un changement de route.

C'est techniquement impossible de mourir pendant un vol.

Greentellect_Studio/iStock

Bien que les PNC sont formés aux premiers secours et que certains sont même qualifiés pour pratiquer une réanimation, la plupart des vols ne comptent aucun membre du personnel à bord qui soit qualifié pour déclarer une heure de décès.

Cela signifie qu'il n'y a techniquement pas de décès en vol au sens juridique du terme, car les personnes ne sont déclarées mortes qu'à l'atterrissage, selon la BBC.

A lire aussi — Voler en avion vous expose à plus de radiations que de rester à côté d'un réacteur nucléaire, voici pourquoi

Mais si quelqu'un meurt, il y a de fortes chances qu'il ou elle reste assis à son siège.

ChameleonsEye/Shutterstock

Si une personne meurt pendant un vol, la plupart des avions n'ont pas d'endroit spécifique où le corps serait conservé jusqu'à l'atterrissage.

Dans la grande majorité des cas, le passager décédé sera attaché à son siège désigné s'il n'y a pas une rangée vide où déposer le corps, selon la BBC. Le passager sera généralement caché sous une couverture.

Les toilettes des avions peuvent être déverrouillées de l'extérieur.

Shutterstock

Vous pouvez en fait déverrouiller les toilettes depuis l'extérieur grâce à un mécanisme de verrouillage externe, qui est généralement caché sous le panneau "non fumeur" de la porte, selon LifeHacker.

Bien que cela puisse paraître intrusif, les toilettes se déverrouillent de l'extérieur pour des raisons de sécurité.

Vous ne devriez peut-être pas boire l'eau à bord d'un avion.

Shutterstock/Halfpoint

Même si vous n'êtes pas mysophobe (la phobie des microbes), vous devriez y réfléchir à deux fois avant de commander du thé ou du café dans un avion. Selon les tests effectués par l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA) américaine en 2004 et 2012, l'eau potable de plus d'un avion sur dix a été testée positivement avec des niveaux "élevés" de coliformes, des bactéries potentiellement nocives trouvées dans les fèces humaines.

Bien que les coliformes en soi ne constituent pas un danger grave, elles signalent habituellement la présence d'autres microorganismes dangereux comme E. coli.

Même si l'EPA exige maintenant que les avions fassent tester leur approvisionnement en eau une fois par an, la plupart des personnels navigants commerciaux vous diront d'éviter à tout prix de boire l'eau à bord.

Généralement, la luminosité diminue quand il faut se préparer à une éventuelle évacuation.

mrkathika/Flickr

Non, les membres de l'équipage n'essayent pas de vous endormir quand ils tamisent les lumières pour le décollage. En fait, ils baissent la luminosité intérieure pour que les yeux des passagers soient déjà ajustés à l'obscurité, au cas où quelque chose tournerait mal au décollage ou à l'atterrissage, selon Conde Nast Traveller.

Certains PNC ne sont pas payés avant que les portes de l'avion ne soient fermées.

Flickr/Chris Goldberg

Aux Etats-Unis, les personnels navigants commerciaux qui sont payés à l'heure ne commencent à toucher leur salaire qu'au moment où les portes de l'avion se ferment. De même, ils ne sont plus payés après l'ouverture des portes, selon The Points Guy.

C'est véridique — tout le temps que les membres de l'équipage cabine passent à préparer l'avion, à faire embarquer les passagers, à faire les inspections de sécurité et à faire descendre tout le monde de l'avion ne leur est pas payé.

De nombreuses compagnies aériennes européennes utilisent elles un système de salaire annuel pour rémunérer les PNC. Des deux côtés de l'Atlantique, la plupart des membres de l'équipage cabine perçoivent une allocation non imposable pour les aider à couvrir leurs dépenses pendant l'escale, comme les frais de repas.

Vous pouvez demander votre soda dans une cannette.

Flickr/yaybiscuits123

Certaines compagnies aériennes servent les sodas et jus de fruit en versant l'équivalent d'une canette normale dans un petit gobelet en plastique. Mais la plupart du temps, vous pouvez en fait simplement demander à avoir la canette entière, selon le HuffPost.

Neuf fois sur dix, les PNC accepteront volontiers et sans frais supplémentaires.

Le commandant de bord a beaucoup d'autorité.

Shutterstock

Selon Think Aviation, la réglementation fédérale donne au CDB, ou "commandant de bord", beaucoup d'autorité une fois que les portes de l'avion sont fermées.

Un CDB peut contraindre un passager à être attaché, rédiger un testament, donner une amende et refuser l'entrée à un passager qui semble malade. Le commandant de bord est l'autorité ultime à bord d'un avion — c'est ce qu'on raconte.

Votre carte d'embarquement cache de nombreuses informations.

... tish AirwaysUne grande partie de ce qui est écrit sur votre carte d'embarquement ne veut probablement rien dire pour vous à première vue, mais elle contient en fait plein d'informations intéressantes — et potentiellement des données sensibles.

Les deux premières lettres avant le numéro de vol font référence à la compagnie aérienne. Les chiffres de votre numéro de vol sont en fait un indice de la direction vers laquelle vous volerez — les vols aux numéros impairs vont vers le sud tandis que les vols aux numéros pairs vont vers l'ouest, selon Gizmodo.

De plus, le bout de texte de six caractères sur votre carte d'embarquement est votre référence de réservation ou le dossier associé au nom du passager. Ce petit code peut vraiment servir à tout chercher en ligne, de votre destination à votre âge et vos informations de carte de crédit.

Les tablettes sont souvent la partie la plus sale d'un avion.

Twitter/Frederick Joseph

La tablette de votre siège d'avion est probablement l'une des choses les plus sales dans votre avion. Elles ne sont nettoyées "qu'une fois par jour environ, généralement lorsque l'avion reste garé la nuit", a déclaré au HuffPost Sara Keagle, une hôtesse de l'air.

Les personnels navigants recommandent d'apporter des lingettes désinfectantes pour essuyer la vôtre, car les passagers font tout et n'importe quoi sur ces tablettes, de baver dessus à changer des couches sales.

L'équipage ne fait pas vraiment la fête pendant l'escale.

Shutterstock/Africa Studio

Les réglementations fédérales américaines interdisent aux personnels navigants de boire dans les huit heures précédant le vol, et les règles des compagnies aériennes sont généralement encore plus strictes.

La plupart des membres de l'équipage se contentent de manger vite fait et de filer sous la couette après avoir fini de bosser, car les sanctions pour avoir été surpris en état d'ébriété ou même pour avoir la gueule de bois au travail sont sévères.

"Vous pouvez arriver pour un vol et quelqu'un vous attend pour vous faire passer un alcootest ou un test de dépistage de drogues", explique Shawn Kathleen. "Personne ne rigole avec ça", a déclaré l'ancien steward au New York Post.

Votre hôtesse de l'air ou steward serait sûrement capable de vous faire accoucher.

... n tas de situations d'urgence. Regis Duvignau/ReutersLes PNC ne sont pas que des serveurs dans le ciel — ils ont de solides compétences. La formation de personnel navigant commercial comporte une foule de connaissances techniques et de sécurité.

Comme l'a dit l'hôtesse de l'air Carrie A. Trey à The Points Guy, "les tests pratiques vont d'apprendre à éteindre un incendie à l'aide d'un simulateur à diagnostiquer divers problèmes médicaux, de poser une attelle sur un membre cassé à arrêter un saignement de nez, ou encore de réaliser une réanimation-cardio-pulmonaire à faire accoucher une femme enceinte".

A lire aussi — Voici 14 secrets sur les compagnies aériennes que les passagers ne connaissent probablement pas

Certaines formations de PNC sont plus difficiles à intégrer que les plus prestigieuses universités américaines.

Joe Raedle/GettyImages

Par exemple, le programme de formation des personnels navigants commerciaux de Delta Airlines est connu pour être très difficile à intégrer.

En 2016, seulement 1 % des 150 000 candidats à la formation de Delta ont été acceptés. En comparaison, le taux d'acceptation de l'Université Harvard en 2016 était de 5,2 %.

Version originale : Sophia Mitrokostas/Business Insider Australie.

Découvrir plus d'articles sur :