Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

15 McDonald’s vont de nouveau proposer des livraisons et des commandes à retirer au drive


Trois restaurants d'Ile-de-France et douze de l'Ouest devraient rouvrir dans le cadre d'un test. © McDonald's/Lionel Moreau

Les accros aux burgers McDonald's ont dû le remarquer : depuis le début du confinement, l'ensemble des restaurant de la chaîne sont fermés, ce qui signifie qu'il est impossible de retirer une commande au drive ou de se faire livrer à domicile. Mais McDonald's est en train de voir comment changer les choses. L'enseigne va tester de rouvrir une quinzaine de restaurants en France tout en appliquant de nouvelles mesures pour éloigner tout risque de contagion, rapporte Les Echos.

Contacté par Business Insider France, McDonald's a refusé de communiquer la liste des restaurants concernés ainsi que le délai pour ces tests. Néanmoins, ce serait 3 établissements de région parisienne et 12 de l'Ouest qui seraient concernés. Sur l’application McDonald's, ces 15 restaurants devraient donc passer de "fermé" à "ouvert" et l'utilisateur devrait de nouveau avoir la possibilité de passer une commande. Ils devraient aussi de nouveau apparaître sur les applications de livraison de repas à domicile Uber Eats, Deliveroo et Stuart — mais nous ne savons pas à l'heure actuelle avec laquelle ou lesquelles de ces plateformes McDonald’s va collaborer pour ces tests.

Néanmoins, d'après nos recherches sur l'application McDo+, au moins quatre restaurants d'Ile-de-France sont indiqués comme ouverts et prenant les commandes : Gif-sur-Yvette (91), Itteville (91), Issy-les-Moulineaux (92) et Colombes (92). Plus de restaurants que prévus sont-ils inclus dans les tests ou l'application n'est-elle pas à jour ? McDonald's ne nous a pas encore répondu ce point. L'article sera mis à jour en conséquence.

A lire aussi — Vous ne pourrez plus manger de burgers Quick ou Burger King pendant une durée indéterminée

Avant de rouvrir ses restaurants, Mcdonald's a établi un guide soumis à un comité scientifique d'experts en infectiologie et virologie, rapporte Les Echos. Parmi les mesures qui doivent être appliquées dans ces restaurants pilotes : le port du masque pour les employés, un marquage au sol pour respecter les distances de sécurité, un renforcement du lavage des surfaces… Le nombre de coursiers présents dans la zone de récupération des commandes devrait aussi être réduit. Et McDonald's assure que ces restaurants vont tourner uniquement avec des équipes volontaires.

Si les tests sont concluants, McDonald's aimerait, selon Les Echos, que trente restaurants supplémentaires proposent le drive et la livraison à domicile.

Inquiétude chez les salariés des McDonald's de Tours restés ouverts

D'après l'AFP, 12 restaurants (sur environ 1.500 McDo en France) sont restés ouverts en drive et pour la livraison à domicile, en dehors du test évoqué. Ils se trouveraient dans la région de Tours et seraient opérés par un franchisé, Bernard Simmenauer. "Ces 12 restaurants n'ont jamais fermé entièrement, et fonctionnent au détriment de la santé du personnel et des clients", s'insurge Irvin Violette de l'association React, qui défend notamment les travailleurs de McDo. Sur l'application, il semble effectivement possible de passer commande. Sollicitée par l'AFP, la direction de McDonald's a toutefois indiqué n'avoir pas connaissance de sites ouverts.

"McDo assume d'avoir gardé ces restaurants ouverts à Tours et dans sa région, comme une préfiguration des conditions de réouverture progressive des magasins. Ils assument donc d'avoir fait courir des risques à des salariés et aux clients de ces McDo, puisque leurs procédures n'étaient pas encore prêtes", assure-t-il néanmoins.

Selon Quentin Couty, délégué syndical au McDo de Tours les Deux Lions, les salariés ont travaillé en mars sans masque ni gants, et sans respect des distances de sécurité. Sept d'entre eux ont exercé leur droit de retrait, et autant ont renoncé à le faire sous la pression de la direction, qui assurait qu'ils ne seraient pas payés. "Ils ont finalement été payés, mais pas moi", indique le délégué, qui a lancé un droit d'alerte.

A la suite d'une intervention de l'inspection du travail, des mesures ont été mises en oeuvre jeudi, dont la fourniture de masques, "alors que nous n'avions que des cache-barbe (équivalent d'une charlotte pour les cheveux)" , a-t-il expliqué à l'AFP. Le restaurant maximise en outre les paiements sans contact et a mis en place un plexiglas pour l'encaissement. "Les distances de sécurité sont à mon avis impossibles à mettre en oeuvre", estime Quentin Couty.

A lire aussi — 7 fausses rumeurs que les employés de McDonald's ont marre d'entendre

Découvrir plus d'articles sur :