Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

2 raisons pour lesquelles acheter une Tesla avec des bitcoins est une mauvaise idée

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

2 raisons pour lesquelles acheter une Tesla avec des bitcoins est une mauvaise idée
Une voiture Tesla Model S. © raneko/Flickr

Tesla accepte désormais les bitcoins comme mode de paiement pour ses véhicules, ce qui en fait l'une des premières grandes entreprises à accepter la cryptomonnaie pour acheter ses produits. Cette décision intervient deux mois après l'acquisition par Tesla de 1,5 milliard de dollars de bitcoins, son patron Elon Musk continuant d'apporter son soutien à la cryptomonnaie. Le milliardaire a déclaré que tout bitcoin reçu par l'entreprise pour réaliser un paiement ne sera pas converti en monnaie fiduciaire, ce qui indique qu'Elon Musk est optimiste quant au potentiel à long terme de la cryptomonnaie.

Mais la décision du constructeur automobile d'accepter le bitcoin comme mode de paiement pour ses véhicules pourrait être une mauvaise affaire pour les consommateurs qui décident de donner suite à l'offre pour deux raisons essentielles. Premièrement, les consommateurs qui achètent une Tesla avec des bitcoins devront faire face à des conséquences fiscales, en particulier s'ils sont assis sur d'importants gains potentiels, car le transfert de bitcoins est un acte imposable semblable à la vente d'une action.

À lire aussi — Tesla aurait déjà gagné un milliard de dollars en pariant sur le bitcoin

Cathie Wood, fondatrice du gérant de fonds américain Ark Invest, suggère aux investisseurs en bitcoins qui détiennent d'importantes plus-values latentes de ne pas vendre ni effectuer de transactions en cryptomonnaie avant que des changements fiscaux potentiels ne soient mis en œuvre aux États-Unis. Si l'administration fiscale devait reclasser le bitcoin comme une monnaie plutôt que comme un bien, la charge fiscale pourrait être considérablement réduite pour les investisseurs. En France, les plus-values réalisées grâce à des cryptomonnaies sont aussi soumises à la flat taxe à 30%.

Deuxièmement, dans l'éventualité où un consommateur décide de retourner sa Tesla achetée avec des bitcoins, le constructeur de voitures électriques se réserve le droit de le rembourser en monnaie fiduciaire (dollar, euro...) à hauteur du prix d'achat initial, et non en bitcoins si la cryptomonnaie a pris de la valeur depuis la transaction initiale. À l'inverse, Tesla se réserve le droit de rembourser le consommateur avec le montant initial payé en bitcoin si la cryptomonnaie a perdu de sa valeur depuis l'achat de la voiture.

En outre, si un consommateur verse trop de bitcoins lors du paiement, le groupe automobile se réserve le droit de ne pas lui rembourser le trop-perçu. La décision de Tesla s'explique par la forte volatilité du bitcoin, dont le cours a déjà connu des variations de plus de 10% dans les deux sens en une seule journée. Jeudi 25 mars, le bitcoin a chuté de 7%, se rapprochant ainsi de la barre des 50 000 dollars.

Version originale : Matthew Fox/Markets Insider

À lire aussi — Elon Musk annonce qu'il est désormais possible d'acheter une Tesla en bitcoin

Découvrir plus d'articles sur :